L'Union des Economes | Blog Younited Credit - Page 47 sur 48 -

Comment faire à deux le tour de France en un mois, avec un crochet par l’Allemagne sans débourser un euro pour dormir ? La réponse est simple vive le couchsurfing. C’est grâce à ce système que Aurélie (30 ans) et sa grand-mère Jacqueline (76 ans) sont parties de Toulouse pour un mois de balade en France et 23 nuits chez l’habitant.

Continuer la lecture

J’achète, tu achètes, nous achetons des journaux. Quotidiens, magazines, hebdos, mensuels… la liste est longue. Sans compter les gratuits distribués largement. Une nouvelle pousse l’autre, une édition fait oublier la précédente et pourtant, la presse regorge d’articles de fond, de reportages, de textes qui méritent de s’y arrêter et supportent facilement d’être lus le lendemain ou la semaine suivante.

Alors, que faites-vous de vos vieux journaux ? Pourquoi ne pas les échanger avec vos amis ou vos voisins ?

Continuer la lecture

Le Ministre de l’Economie vient de recevoir le rapport de l’observatoire des tarifs bancaires. Tous les ans en effet, le Comité Consultatif du Secteur Financier se penche sur les prix de nos banques. Frais de virement, traitement des chèques, prix des cartes de paiement, frais de dossier, de gestion, de gestion de dossier… l’imagination de certaines banques est sans limite.

Continuer la lecture

Un ministre pour un crédit plus responsable

Le 23 janvier dernier, Prêt d’Union a eu l’honneur d’accueillir dans ses locaux Benoît Hamon, ministre délégué à la consommation.

Dans le cadre de ses fonctions, Monsieur le Ministre veille à la protection des consommateurs et au respect des relations commerciales. Il prépare pour l’été 2013 un projet de loi sur le crédit à la consommation.Benoît Hamon entend lutter contre le surendettement en agissant notamment sur le crédit renouvelable (pour rappel, il s’agit d’une réserve d’argent, accessible à tout moment, qui se renouvelle partiellement au fil des remboursements).

Continuer la lecture

Charles, d’où t’est venue l’idée de Prêt d’Union ?

J’ai eu besoin de fonds pour payer mes impôts et ne souhaitant pas débloquer mon épargne, je me suis tourné vers ma banque pour demander un prêt. Au bout de deux mois, j’ai constaté que le crédit que j’avais contracté était en fait un crédit renouvelable avec un taux à 14% par an. C’est alors que le déclic m’est venu : le taux auquel l’épargne des français est rémunérée est très inférieur au taux auquel ces derniers accèdent au crédit, la différence allant tout droit dans la poche de l’intermédiaire, à savoir la banque. J’ai donc pensé à une plateforme internet qui permettrait de « mettre face à face » des particuliers en situation d’épargne avec des ménages en recherche de financement. Chaque partie aurait ainsi accès à ce que j’appelle un taux « juste » : les emprunteurs pourraient obtenir des taux de crédit relativement faibles et les épargnants avoir accès à la rémunération du crédit à la consommation en souscrivant un produit dont le couple rendement-risque serait intéressant.

Continuer la lecture

Il faut l’avouer, le crédit a souvent une réputation peu reluisante.

A en écouter toutes les critiques faites à son égard, il semblerait que le lien de confiance entre les établissements de crédit et leurs clients ait été rompu. La faute à certaines pratiques douteuses qui poussent notamment les clients à souscrire des crédits revolving à leur insu.

Pourtant c’est bien dommage ! N’oublions pas que les crédits représentent des dépenses indispensables  pour l’équipement des ménages.  Il permet aux foyers français d’améliorer leur confort de vie en leur permettant d’acquérir des biens qu’ils n’auraient pas acheté autrement (auto, informatique, mobilier, etc..).

Continuer la lecture

Dure réalité, aujourd’hui, de plus en plus de « riches » choisissent de prendre la poudre d’escampette et de mettre leurs capitaux à l’abri de toute imposition. Rockeur en Harley, sportif à raquette ou simples volatiles parisiens, ils ont décidé de dire non au gouvernement et de filer vers d’autres augures. Le sujet suscite bien des réactions et fait parfois place à des débats houleux par le biais de billets d’humeur interposés ( voir les échanges d’Audrey Pulvar contre Pierre Chappaz et Patrick Robin)

Continuer la lecture