2021 pourra-t-il être un nouveau départ pour cette économie fragilisée par la grande crise du covid?

Chômage, déficit public, fermetures…la crise sanitaire a frappé de nombreux secteurs, si ce n’est la totalité de notre économie. Il en vient alors de se demander si 2021 pourra constituer un nouveau départ. 

Pour cause, nous pouvons constater une baisse sans précédent de la consommation des ménages et notamment une baisse des échanges que ce soit au niveau intra-européen ou au niveau international. Il en résulte alors une économie considérablement fragilisée.

Néanmoins, l’épidémie n’a pas affecté tous les secteurs de la même manière. Si certains s’en sortent mieux que d’autres, tels que l’industrie pharmaceutique, les commerces en ligne, ou dans une moindre mesure la grande distribution, ce constat est loin d’être une majorité. En effet, les secteurs du tourisme et du voyage, de l’hôtellerie et de la restauration, sans oublier le secteur automobile, font face à de lourdes difficultés et peinent à joindre les deux bouts. L’année 2020 n’aura donc pas été très fructueuse au niveau économique, et au niveau médico-social non plus! 

2020, une économie en baisse ? Voyons ça de plus près. 

Le secteur du tourisme, pilier majeur de l’économie, a vu son activité totalement ralentie à la suite de la propagation de la Covid-19, subissant alors une perte colossale de 61 milliards d’euros de recettes ! Eh oui, confinement oblige, les frontières ont été restreintes, voire totalement fermées quelques temps.

Résultat, dans les belles rues de la capitale et autres recoins incontournables de France habituellement si animés, le nombre de touristes a considérablement diminué. Idem concernant l’hôtellerie et de la restauration qui occupent une place majeure dans l’industrie du tourisme. Parce que, oui, aller dans le pays de la gastronomie sans aller au restaurant, c’est comme aller chez le coiffeur tout en étant chauve !

Quant au secteur automobile, le volume de vente s’est lui aussi effondré en raison du confinement et de l’incertitude des ménages qui en résulte. C’est le cas également au niveau des exportations internationales, qui connaissent la même tendance. En parallèle, l’industrie automobile doit faire face à la nécessité de se conformer à la législation, et en conséquence d’opérer une transition de ses véhicules thermiques vers des véhicules électriques et hybrides, afin de répondre à l’ambitieux objectif Neutralité Carbone. 

Bientôt les soldes, un moyen de soutenir et relancer l’économie ? 

Les soldes, initialement prévues le 6 janvier 2021, se sont vu repoussées à la date du 20 janvier, pour une période d’un mois. Lueur d’espoir pour les commerçants, cet évènement commercial permettra d’en satisfaire plus d’un. Sur internet ou en magasin, dans le respect des mesures sanitaires, côtés commerçants, il s’agit d’une période stratégique permettant d’augmenter le trafic et le volume de ventes, en plus de vider leurs stocks.

Coté consommateurs, c’est le moment de réaliser de bonnes affaires ! Pratique quand on a planifié de nombreux projets et résolutions pour cette nouvelle année, et idéal pour bien commencer celle-ci. Bien évidemment, cette année encore, si vous avez besoin d’un coup de pouce, Younited Credit est là pour vous soutenir dans vos projets, petits ou grands ! 

Quid des restaurateurs ?

Des aides financières ont été mises en place par l’Etat dans le but de soutenir tous les restaurants et commerces secoués par cette crise. On peut citer notamment l’ouverture d’un fonds de solidarité pour les entreprises, vu dans l’obligation de fermer leurs portes au public. Celui-ci comprend, au choix de l’entreprise, soit une aide s’élevant jusqu’à 10 000 €, soit à une indemnisation correspondant à 20% du chiffre d’affaires mensuel de l’entreprise sous condition de ne pas dépasser la somme de 200 000 €. 

Néanmoins elles sont souvent loin d’être suffisantes. A notre échelle, pour aider la plupart des restaurants ayant rouverts à la commande, ce qu’on peut faire, c’est déguster ! En effet, en « click and collect », à la livraison ou de manière plus traditionnel « à emporter », commander et savourer nos plats préférés, c’est aider nos restaurants favoris à s’en sortir et leur montrer notre solidarité. Il existe également parfois des cagnottes, créées souvent à l’initiative des clients, dans l’objectif de soutenir les restaurateurs ! Bien sûr, à nous d’exprimer notre solidarité à hauteur de nos moyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *