Vous avez une idée révolutionnaire ? Un projet culturel, musical, social, sportif ou même culinaire ? Mais il vous manque tout ou partie des fonds pour pouvoir le mettre sur pieds… Vous en avez marre que vos placements ne vous rapportent rien ? Une envie de dépenser mieux votre argent ? D’investir dans des projets qui vous ressemblent ou de soutenir une PME innovante ?


Ne cherchez plus, le Crowdfunding est une solution pour vous !

 

Le crowdfunding, qu’est-ce que c’est ?

Nouveau moyen de financement en plein essor depuis le début de la crise, le crowdfunding consiste à faire appel directement aux particuliers pour financer des projets, souvent par l’intermédiaire de plateformes sur internet. Il en existe aujourd’hui trois types :

Les prêts : entre particuliers, marché sur lequel Prêt d’Union est leader, ou à des entrepreneurs (avec Spear notamment)

Le don avec contrepartie non monétaire (KissKissBankBank, Ulule)

L’investissement qui consiste à prendre participation dans des entreprises.

Ce marché encore embryonnaire représente déjà 78 millions d’euros en France en 2013 et a triplé par rapport à l’année précédente :

Crowdfunding

En présentant son projet sur un de ces sites, un porteur de projet (particulier ou professionnel) vise à attirer des individus « contributeurs » qui participeront au financement du projet et lui permettront de voir le jour.

 

Quand le politique s’en mêle

Le financement participatif apparait ainsi comme une solution pour les PME et les entrepreneurs indépendants qui peinent souvent à trouver des fonds. Il était donc important pour le Gouvernement de clarifier le cadre règlementaire et juridique qui l’entoure pour favoriser le développement de ce système.

Afin de réorienter l’épargne des français vers les petites entreprises, les contraintes règlementaires qui pèsent sur les plateformes de crowdfunding et sur les PME vont donc être allégées. Suite à l’annonce de Fleur Pellerin, ministre de l’innovation, des PME et du numérique, du vendredi 14 Février, les acteurs du secteur sont maintenant fixés :

Plus besoin de passer par une banque pour prêter à un particulier, financer un projet ou une entreprise contre rémunération ! Les plateformes de Crowdfunding sont maintenant autorisées à jouer le rôle d’intermédiaire, mais sous contraintes d’une obligation de transparence et d’un cadre règlementaire évidemment.

Pour un prêt, un projet pourra recueillir jusqu’à un million d’euros sur une plateforme sans que la PME ait des lourdes démarches administratives à effectuer. Les particuliers auront le droit d’y investir 1 000 € chacun. Pour les plateformes de crowdequity (investissement dans une PME), le plafond sera lui aussi être fixé à un million d’euros et sans plafond d’investissement pour les particuliers.

L’objectif ? Faciliter l’accès à ce mode de financement pour stimuler la création d’entreprises dynamiques et innovantes et redonner du sens à notre épargne. Tout en protégeant les épargnants bien sûr !

3 réflexions sur “ Le Gouvernement se lance dans le financement participatif ”

  1. Est-ce que, vous pouvez financer mon projet de création d’entreprise? Je suis motivée et ambitieuse, j’ ai des idées, les moyens font défaut. J’ai déjà une petite somme de côté, je cherche un complément. Je vous remercie.

    A bientôt

  2. Bonjour,

    J’aimerais savoir à qui m’adresser pour le crowdfunding.
    Je vais être intégrée à un projet professionnel gouvernemental qui demande un petit apport financier dont je ne dispose pas.

    Avec mes remerciements pour votre réponse, Alice TIBI.

    1. Bonjour,
      Prêt d’Union est spécialisé dans les prêts entre particuliers. Si vous souhaitez faire une demande de prêt pour financer votre projet, il vous suffit d’aller sur le site et de faire une simulation gratuite en ligne (en quelques minutes) pour faire votre demande. Vous serez ensuite recontacté par un membre de notre équipe pour finaliser votre dossier si celui ci est pré accepté.
      L’équipe Prêt d’Union

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *