On entend de plus en plus parler de Silver économie, sans bien savoir de quoi il s’agit. Prêt d’Union s’est intéressé au sujet et vous explique tout !

Silver économie, kézaco ?

Silver économie, cela veut dire économie argentée. Argentés, comme les cheveux de nos ainés. Parce que c’est bien de cela qu’il s’agit. Nous vivons de plus en plus longtemps. En France, les personnes âgées de 60 ans ou plus sont aujourd’hui 15 millions. En 2030, elles seront 20 millions. Nos besoins évoluent lorsque nous prenons de l’âge. Et la Silver économie vise à encourager les innovations qui permettent de faciliter la vie des séniors.

Comment ça marche ?

Concrètement, la Silver économie touche tous les domaines : sécurisation de sa maison, amélioration de la vue et de l’audition, divertissements ou encore mobilité. Cette filière offre d’importantes perspectives de développement et de création d’emploi. La Direction de l’animation de la recherche des études et des statistiques estime que la Silver économie peut créer 300 000 emplois d’ici à 2020.

Pour accompagner cette dynamique, l’Etat a signé en 2013 un contrat qui chaperonne les entreprises de ce secteur autours d’axes aussi divers que l’aide à l’exportation des produits, ou encore la formation des professionnels ou le financement de la recherche.

Mais en pratique, comment ça peut (me) faciliter la vie ?

De l’innovation et des emplois, très bien. Mais qu’est-ce que ça peut apporter dans le quotidien des séniors (le vôtre si vous avez plus de 65 ans) ? Concrètement, la vidéo-surveillance, les systèmes d’alerte, la domotique, les robots de service font partie des innovations centrées sur le numérique et la technologie qui ont permis d’améliorer la vie des séniors. Mais ces derniers attirent l’attention sur leur besoin d’humain et de contact. Les nouvelles innovations de la Silver économie devraient donc aller en ce sens.

Les véritables enjeux de la Silver Économie

Ainsi, pour réussir dans cette nouvelle forme d’investissement, vous devez respecter plusieurs facteurs clés. Il faut d’abord savoir répondre aux besoins tangibles et aux nécessités. Les cibles sont assez différentes dans ce modèle économique, si bien qu’il est conseillé de privilégier les études avant toute entreprise. Déjà, vous pouvez constater qu’il existe de grandes différences entre la consommation des fraîchement retraités et celles des personnes âgées de plus de 60 ans. Par ailleurs, la concurrence est déjà très rude dans le secteur.

Cela se joue dans l’alimentation, la santé, la sécurité, les loisirs et le transport. Votre courtier pourra vous indiquer à combien les séniors peuvent accéder aux crédits à la consommation en faisant une simulation crédit auto par exemple pour le transport. Ceci est valable pour tous les besoins du sénior.

Prêt d’Union vous accompagne

Parce que le mythe du sénior plein aux as ne trouve plus vraiment prise dans la réalité, de plus en plus de personnes âgées ont recours au crédit à la consommation pour pouvoir s’équiper avec certaines des technologies citées ci-dessus. Prêt d’Union l’a bien compris : près de 7% de nos clients ont plus de 65 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *