Pour financer leur capital, les entreprises ont différentes options : apport personnel, bénéfices mis en réserves, levée de fonds etc. Traditionnellement, lors de levées de fonds, ce sont les Business Angels, et les fonds de capital-risque qui investissent dans les entreprises. Mais ces investisseurs recherchent des entreprises à fort potentiel de croissance et dans lesquels ils peuvent avoir un rôle décisionnaire. Ils vont également exiger de lourdes formalités administratives et documents comptables, rendant leur processus de décision long et chronophage.

On assiste aujourd’hui à l’émergence de nombreuses plateformes de crowdfunding (financement participatif) en capital, permettant d’accueillir un nouveau type d’investisseurs : les particuliers. Ces plateformes de mise en relation entre porteurs de projets en recherche de fonds, et les internautes potentiels investisseurs, permet de démocratiser l’accès au financement d’entreprise : tant du côté des entrepreneurs que des actionnaires, car le procédé, les délais et les exigences sont généralement allégés.

Ces nombreuses plateformes de crowdfunding en capital se démarquent par différents critères : type de projets soutenus (créations, développement…), secteur d’activité (mode, sport, tech..), mode de financement (co-investissement avec des professionnels de l’investissement, actions de préférence…) etc. On distingue également des plateformes qui se spécialisent sur le financement par le réseau de l’entrepreneur, appelé Lovemoney.

Le lovemoney a toujours existé, mais son potentiel de marché est inexploité en France. En effet, 75% des investissements des projets en crowdfunding proviennent du réseau de l’entrepreneur. Selon une étude de MoneyTree et du National Association Of Seeds and Venture Funds, 140 millards de dollars sont investis chaque année en lovemeney (par les 3F : Family, Friends and Fools). Ce qui correspond à 3 fois plus que les fonds de capital-risque, gouvernementaux et les Business Angels réunis.

Ce mode de financement en Lovemoney est aujourd’hui facilité par le développement des nouveaux modes de communication liés à Internet et aux réseaux sociaux. Il est donc possible de mobiliser facilement et rapidement le réseau de connaissances étendu de l’entrepreneur grâce à leur présence sur internet.

C’est en partant de ces différents constats, que la plateforme SparkUp, a décidé de se positionner sur le marché du Lovemoney. Créée en France depuis plus d’un an, et depuis peu, présent à l’international, SparkUp offre une application web grâce à laquelle une entreprise peut, en quelques heures, lancer une campagne multicanale de communication et gérer les investisseurs intéressés pour la financer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *