Mais de quoi on parle ? Voilà plusieurs jours que les médias nous rabattent les oreilles de Tafta (et des métamorphoses attendues) sans prendre la peine de nous expliquer ce qui se joue… On voit les puissants de ce monde, le sourire aux lèvres, se serrer la main devant les photographes. Mais de quoi discutent-ils quand ils sont « en classe » ? Younited Credit vous éclaire.

Qu’est-ce que c’est ?

Tafta, c’est l’acronyme anglais pour « traité de libre-échange transatlantique ». A travers ce terme, il est question de définir de nouvelles règles en matière de commerce et d’investissement. Par exemple, on parle d’un projet de tribunal arbitral chargé de juger les différends entre les États-Unis et l’Europe.

Qui est présent ?

Les négociations se font à huit clos entre les représentants des pays européens et Barack Obama. Officiellement, la Commission européenne a pouvoir pour représenter les 28 pays mais dans les faits, certains ont quand même fait le déplacement. C’est par exemple le cas de François Hollande, David Cameron ou Angela Merkel.

Concrètement, qu’est-ce qu’on veut faire ?

On discute de lever les taxes entre les deux premières puissances économiques (l’UE et les Etats-Unis). Ces dernières ont déjà été réduites depuis 2011 mais il est aujourd’hui question de les supprimer.

On discute également d’uniformiser les normes entre les deux pays, afin d’éviter les taxes et l’accumulation de démarches administratives à effectuer lorsqu’une des deux puissances veut introduire un produit –déjà homologué chez lui- chez l’autre puissance.

Pourquoi ça coince ?

Les acteurs présents à ce rendez-vous discutent autour d’un traité dont le contenu n’est pas connu des parlementaires et c’est ce manque de transparence qui est essentiellement reproché.

Autre problème, les normes sanitaires ne sont pas les mêmes aux Etats-Unis et en Europe. Difficile d’imaginer les consommateurs du vieux continent accepter de manger du bœuf aux hormones ou du poulet lavé au chlore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *