financer ses travaux

Avec les nombreuses initiatives prises par l’Etat et les entreprises privées pour réduire la consommation d’énergie globale du pays, il n’a jamais été aussi avantageux d’effectuer des travaux de rénovation énergétique.

Voici un petit guide des différentes aides dont vous pouvez profiter actuellement.

 

Bénéficier d’une prime

 

MaPrimeRénov : le nouveau dispositif pour les revenus modestes

Cette nouvelle aide financière est proposée par l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) et a pour but d’accompagner les propriétaires ayant de faibles revenus dans leur projet de rénovation énergétique. Le montant de la prime varie selon les ressources du demandeur, classées dans la catégorie  “modestes” ou “très modestes”, mais aussi selon les types de travaux. La plupart des travaux de rénovation énergétique sont éligibles quel que soit le budget. La prime peut être attribuée une seule fois par logement tous les 5 ans, avec un montant maximal de 20 000€. Pour en bénéficier, il suffit d’en faire la demande sur le site officiel qui y est dédié.

 

La prime énergie proposée par les fournisseurs

Depuis quelques années, les fournisseurs d’énergie sont obligés d’inciter leurs consommateurs à diminuer leur consommation énergétique. Pour cela, il a été mis en place un système de Certificat d’Economie d’Energie (CEE) servant à prouver les efforts des fournisseurs dans le cadre de cette démarche. Ainsi, il est possible de bénéficier de ce que l’on appelle une prime d’énergie pour financer ses travaux de rénovation. Cette dernière peut être de quelques centaines d’euros et s’adresse à tout le monde sans conditions de ressources. Il faudra cependant faire appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour l’installation du matériel. 

 

Faire un emprunt

 

L’éco-prêt à taux zéro 

Ce type de prêt est destiné à aider les particuliers à investir dans la rénovation énergétique de leur logement sans être limité par leur budget. En effet, vous pourrez ici emprunter une certaine somme d’argent (entre 7 000 € et 30 000 € en fonction du type de travaux) sans payer d’intérêts. Ce qui veut dire que le montant final à rembourser sera le même que celui qui vous a été prêté. Le prêt peut être accordé à tous les propriétaires d’un logement datant de plus de 2 ans, et devra être remboursé dans un délai de 15 ans maximum. Il faudra en faire la demande auprès de votre banque via un document spécial appelé “formulaire emprunteur”.

 

Le prêt à l’amélioration de l’habitat de la CAF

Cet autre type de prêt est accordé sans conditions de ressources aux personnes qui bénéficient déjà d’une prestation familiale auprès de la CAF, ainsi qu’aux assistantes maternelles. L’avantage est que le demandeur peut être aussi bien locataire que propriétaire tant que l’emprunt concerne sa résidence principale située en France. Il est toutefois limité à 80% des dépenses totales avec un montant maximum de 1 067,14 €. Le taux d’intérêt est fixé à 1% avec un remboursement sous 3 ans. Tous les travaux de rénovation énergétique sont éligibles. 

 

Faire un crédit travaux

Vous pouvez aussi envisager de faire un crédit travaux. Chez nous, vous aurez une réponse en 24h après avoir fait une demande 100% en ligne ! 

 

Payer moins de taxes

 

La TVA à 5,5%

En plus des primes et des prêts avantageux, vous pourrez profiter d’un taux de TVA réduit pour tous les coûts liés à vos travaux de rénovation énergétique. Ce dernier sera ainsi de seulement 5,5%, que ce soit pour l’achat de matériel ou toutes les prestations de services impliquées. Il pourra par exemple s’agir du transport de radiateurs ou encore de l’installation de panneaux solaires. Encore une fois, l’aide s’adresse à tout le monde sans conditions particulières, si ce n’est avoir un logement datant de plus de 2 ans et faire installer son matériel par une entreprise qualifiée.

 

Le crédit d’impôt

Destiné à fusionner avec  le dispositif MaPrimeRénov’ dès 2021, le crédit d’impôt est toutefois encore disponible jusqu’à la fin de l’année 2020. Il s’agit d’un des rares avantages financiers dont peuvent aussi profiter les ménages ayant des revenus élevés. Le principe est de récompenser les démarches de rénovation énergétique grâce à une réduction d’impôts. Le bénéficiaire devra donc l’indiquer sur sa prochaine déclaration de revenus après la fin des travaux. Pour ce qui est du montant, il est limité à 2 400€ pour une personne célibataire et 4 800€ pour un couple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *