Tous les ans, la même histoire. On se demande comment payer moins d’impôts, baisser sa fiscalité, pour gagner en pouvoir d’achat. Bonne nouvelle, vous trouverez ici les réponses à vos questions. D’abord, sachez qu’il existe 3 leviers pour influer sur son impôt : la déduction (diminue la base imposable), la réduction (diminue directement le montant de l’impôt à payer), et enfin le crédit d’impôt (même principe que la réduction mais peut être remboursé par l’État si la somme est supérieure au montant à payer). Petit tour d’horizon des solutions pour réduire sa pression fiscale en 2019.

La solution retraite : préparer l’avenir tout en baissant ses impôts

Le système français de retraite de base est le système de retraite par répartition. Bien que ce système repose sur la solidarité intergénérationnelle, il ne permet qu’aux salariés retraités de bénéficier d’environ 50% de leurs anciens revenus à la retraite. La mise en place d’une retraite complémentaire s’avère donc indispensable pour conserver un niveau de vie correct. En plus de percevoir d’un complément de revenus en plus de votre pension, ce système permet de défiscaliser une partie des primes versées. Pour cela, il existe plusieurs supports : le PERP, le PERCO, le Madelin… Petite astuce : vos droits annuels acquis figurent sur votre avis d’imposition.

La solution immobilière : se constituer un patrimoine tout en baissant ses impôts

Il existe de nombreux dispositifs de défiscalisation qui peuvent être actionnés pour réduire ses impôts. Ainsi, investissez dans un bien immobilier sous la loi Pinel, la loi De Normandie ou encore la loi Censi-Bouvard… Ces dispositifs offrent une réduction d’impôt en fonction du montant de l’investissement et de la durée d’engagement.

Le dispositif de Location Meublée Non Professionnelle (LMNP) permet de louer un bien meublé tout en bénéficiant d’une neutralité fiscale, grâce au principe de l’Amortissement Réputé Différé (ARD). Ce dispositif vous permet d’amortir le bien et donc d’égaliser les revenus fonciers, pour ne pas alourdir votre fiscalité.

La solution financière : soutenir les PME françaises tout en baissant ses impôts

Deux types de produits financiers sont en mesure de vous faire une réduction d’impôts : l’investissement en Fonds Commun de Placement dans l’Innovation (FCPI) et en Fonds d’Investissement de Proximité (FIP). L’État a mis en place, il y a plusieurs dizaines d’années, une incitation fiscale (réduction d’impôts) pour les contribuables qui investissent dans les PME françaises et soutiennent de ce fait l’économie.

Ainsi, si vous investissez dans ce type de fonds, vous bénéficierez d’une réduction d’impôts de 18% du montant de votre investissement plafonné à 2160€ pour une personne seule et 4320€ pour un couple. Ceci en contrepartie d’un engagement de détention de parts de 5 ans. De plus, vous ne serez pas imposés à la revente en cas de plus values (hors prélèvements sociaux).

La solution pratique : réaliser des travaux d’économie d’énergie tout en baissant ses impôts

Si vous avez engagé des dépenses pour des travaux d’économie d’énergie dans votre habitation principale, vous pouvez, sous certaines conditions, bénéficier d’un avantage sur votre impôt sur le revenu : le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

La solution généreuse : faire des dons tout en baissant ses impôts

Pour être éligibles à la réduction d‘impôt, les dons doivent être désintéressés : cela signifie qu’il ne doit pas y avoir de contrepartie. Autrement dit, ils doivent être reconnus d’utilité publique ou d’intérêt général à but non lucratif. L’article 200 du Code Général des impôts précise les secteurs pour lesquels les dons ouvrent droit à réduction d’impôts. Ainsi, vous pouvez bénéficier d’une réduction de 66% allant jusqu’à 75% sous certaines conditions, des sommes données, dans la limite de 20% du revenu imposable.

La solution ingénieuse : optimiser sa déclaration pour payer moins d’impôts

Avant de penser à mettre en place des stratégies de défiscalisation, il est d’abord important de déclarer vos revenus et vos charges au plus juste. Ainsi, ne choisissez pas les 10% d’abattement de frais réels si vos dépenses dépassent largement cet abattement forfaitaire : calculez au plus près de vos charges ! De même, en fonction de la composition de votre foyer, vous pourrez jouer sur votre quotient familial, ou déduire la pension que vous versez à vos enfants.

Conclusion

Vous l’aurez compris, il existe de nombreuses pistes pour réduire votre imposition, qui impliquent toutes une contrepartie (engagement de détention de parts, effectuer des travaux de rénovation énergétique, engagement de location…). Contactez un professionnel de la gestion de patrimoine afin de vous accompagner sur vos projets de défiscalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *