assurance emprunteur fonctionnement

L’assurance emprunteur est une garantie de paiement contractée en même temps qu’un crédit immobilier. A quoi sert-elle ? Et combien vous coûte-t-elle ? Explications.

Assurance emprunteur : une garantie bancaire – presque – obligatoire

Une assurance emprunteur, ou dit encore « de prêt », est une garantie de paiement exigée des banques lorsqu’un crédit immobilier est demandé. Elle sert à prendre le relais lorsque le propriétaire du bien acheté n’est plus en mesure d’assurer le versement des échéances suite à un accident invalidant ou incapacitant, un décès ou, selon les contrats, une perte d’emploi.

Légalement, elle n’est pas obligatoire mais aucune banque ne vous accordera un crédit sans cette sécurité. Intégrée au coût total de l’emprunt, elle était jusqu’en 2017 l’apanage des banques en général, et plus particulièrement de l’établissement qui autorisait le crédit. Depuis le 1er janvier 2018, la loi a changé et a autorisé les cabinets d’assurances à proposer des contrats. Un changement de taille pour le consommateur qui se voit désormais proposer des taux moyens à 0,12 % contre une fourchette comprise entre 0,30 % et 0,42 % pour les banques. Soit dans les faits, une économie de plusieurs milliers d’euros pour un crédit demandé sur 25 ans !

Comment changer son assurance de prêt immobilier ?

Avec l’ouverture du marché aux cabinets d’assurance, c’est également la délégation d’assurances de prêt immobilier – le passage d’un contrat à un autre – qui a été facilitée. Auparavant, la loi Hamon autorisait cette migration uniquement la première année suivant la demande de crédit. Désormais, elle peut être demandée tous les ans à date anniversaire du contrat. Ainsi, deux mois avant, l’emprunteur devra envoyer une lettre recommandée à sa banque l’informant de sa volonté de résilier son assurance emprunteur. A partir de la réception du courrier, l’organisme aura dix jours pour étudier la demande et y accéder ou non. Il n’y a aucune obligation d’accepter la requête, toutefois si l’établissement bancaire refuse, il devra justifier sa décision.

Attention, les conditions générales du nouveau contrat doivent impérativement être identiques à celles du document initial sans quoi la banque refusera automatiquement le changement.

Pour diminuer le coût de votre crédit, pensez à utiliser un comparateur d’assurances en ligne. En prenant en compte vos paramètres personnels et professionnels, il trouvera l’offre adaptée à votre profil et au meilleur prix.

Le taux de votre assurance de prêt immobilier prend en compte votre situation à un moment donné. Aussi, il est important de renégocier le contrat si un élément venait à changer : vous êtes passé d’une profession dite « à risque » au profit d’une position plus calme. Vous vous êtes marié ou au contraire avez divorcé. Vous avez arrêté de fumer, perdu du poids… Autant d’éléments qui peuvent peser en votre faveur dans la renégociation de votre contrat !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *