SmartAngels est une plateforme spécialisée en equity-crowdfunding, facilitant le financement de start-ups et PME de croissance, en donnant la possibilité aux particuliers de devenir actionnaires de ces sociétés.
Dans un contexte où les sources de financement sont beaucoup moins accessibles qu’auparavant, les investisseurs particuliers ou professionnels ont enfin la possibilité de « booster » l’économie réelle, tout en façonnant leur patrimoine comme ils l’entendent.

Le site a été conçu dans cette logique : offrir un vrai pouvoir de décision à l’investisseur ainsi qu’une grande liberté d’action pour s’engager auprès des autres membres de la communauté (entrepreneurs comme investisseurs) afin de soutenir un projet spécifique. Tout intermédiaire est enlevé, vous seul estimez où il sera possible d’obtenir des plus-values intéressantes.

 

Benoît Bazzocchi, fondateur et Président de SmartAngels, s’exprime sur les évolutions et les enjeux du crowdfunding

 

Comment fonctionne le processus d’investissement ?

Lors de l’inscription, le futur investisseur est invité à sélectionner des start-ups. Certaines sont en collecte de fonds, d’autres dites en « pré-collecte ». Nous reviendrons sur ce terme juste après.

Pour celles qui sont en collecte, l’investisseur peut investir directement, dès 1 000 € (variable selon l’entreprise) dans la start-up de son choix. Une simple vérification de l’identité et du profil d’investisseur est nécessaire. Le montant investi est transféré sur un compte sous séquestre (grâce à Mangopay, une solution de paiement disposant d’un statut bancaire et accrédité par l’AMF) et libéré sur le compte d’augmentation de capital de l’entreprise à la clôture de l’opération.

Notez que l’investissement en PME permet généralement de bénéficier de réductions d’impôts (pour faire simple, les règles sont les suivantes : 50% du montant investi sur l’ISF, et 18% du montant investi sur l’IR). La plateforme de crowdequity propose un simulateur « sur-mesure » de défiscalisation en PME prenant en compte l’ensemble des facteurs, à cette adresse.

Concernant la « pré-collecte », il s’agit d’une phase où les entreprises reccueillent des marques d’intérêt de la part des investisseurs. C’est le moment où elles se confrontent au marché et à la communauté. On peut dire que c’est l’une des grandes forces du crowdfunding : valider un concept, étudier la faisabilité d’une action. Tout l’intérêt de cette phase est qu’on sait en seulement quelques semaines si il est envisageable d’aller plus loin dans le processus. Si cette étape est validée, la collecte commence avec une base d’investisseurs intéressés et identifiés.

 

Vers un nouveau mode de financement : le prêt

A partir du premier trimestre 2015, un nouveau produit fera son apparition sur la plateforme. Toujours sur le modèle du crowdfunding, les investisseurs particuliers et professionnels auront la possibilité de prêter directement aux entreprises. Ces emprunts prendront la forme d’une émission obligataire avec un rendement annuel compris entre 6% et 12%, sur une durée de 2 à 5 ans (selon le profil de risque de l’entreprise et la durée du projet). Les entreprises, les emprunts s’échelonneront entre 100 000 € et 1 000 000 €.

SmartAngels propose déjà aux entrepreneurs d’être contactés pour une étude de dossier. Notons tout de même que ce modèle de financement comporte également des risques. Afin de réduire l’appréhension de ce risque, les sociétés sélectionnées devront être rentables (ou fortement capitalisées) et exister depuis au moins 2 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *