travaux achat immobilier

L’achat d’un bien immobilier, comprenant des travaux, peut être l’occasion de faire une bonne affaire. D’une part, le futur bien pourra correspondre davantage aux goûts de l’acquéreur. D’autre part, ce type d’achat demeure souvent moins cher que l’acquisition d’une maison ou d’un appartement ne nécessitant pas de travaux.

 

Pourquoi l’achat d’un bien immobilier avec des travaux est souvent moins cher ?

Outre, la déduction du coût des travaux, l’acquisition d’un bien immobilier vous revient moins cher au global. Pourquoi ?
Lorsque l’on envisage un projet d’acquisition, on fait aussi attention aux frais assortis. Dans le cas d’un achat immobilier, des frais notaires sont à ajouter au montant total de l’acquisition. Or, ces frais portent uniquement sur la valeur du bien en l’état (sans travaux) et n’incluent pas le coût aménagements faits ultérieurement. Ainsi, un tel achat provoque une réduction de ces frais en proportion de votre coût total d’acquisition. Cette diminution est loin d’être négligeable puisque ces frais oscillent entre 6 et 8% du prix de vente total !

Bien réalisés, les travaux permettent de faire augmenter la valeur de votre bien, d’ effectuer des économies à long terme grâce à des travaux d’isolation, mais également de le rendre plus facilement attrayant si jamais vous vous en séparez prématurément.

Vous l’aurez compris ce type d’achat peut s’avérer être un choix très judicieux. Toute la difficulté de ce type de démarche se résume en 2 points clés :
– Bien établir les travaux qui sont nécessaires.
– Bien évaluer le budget à leur réalisation. La hantise commune étant que votre budget travaux dépasse votre plafond initial.

 

Quels sont les travaux importants à prévoir ?

Les travaux sont classables par leur ordre d’importance. Ils sont habituellement segmentés en 3 catégories :
– Les travaux de rénovation légère, comprenant les travaux de décoration, de rafraîchissement d’intérieur tels que la peinture, le changement d’un papier peint, la pose d’un parquet ou d’un nouveau carrelage. Ces « petits » travaux peuvent être réalisés en majeure partie par un bricoleur du dimanche motivé.
– Les travaux de rénovation lourde, réunissant les travaux de rénovation électrique, rénovation réseau d’eau, changement d’isolation ou de toiture, la rénovation complète d’une pièce entière, le remplacement du système de chauffage. 
– Les travaux ponctuels et obligatoires, regroupant les travaux rendus obligatoires par la législation française. C’est le cas notamment du ravalement de façade devant être effectué tous les 10 ans ou de la mise aux normes pour proposer à la location un logement décent.

Les travaux de rénovation lourde sont généralement obligatoires. Il est donc important de les prévoir à l’avance.
En plus des diagnostics obligatoires, Il est impératif de demander au vendeur de fournir les factures de travaux et les attestations d’assurance des derniers travaux réalisés afin d’éviter les mauvaises surprises.

 

Comment estimer le coût de ces travaux ?

– Le simulateur en ligne :
Pour avoir un ordre d’idée du prix de vos travaux, de façon approximative, un simulateur en ligne fait amplement l’affaire. Il existe de multiples simulateurs en ligne. La plupart sont sous la forme de questionnaires vous permettant d’obtenir un devis gratuit. Un simulateur en ligne permet de situer son budget travaux mais ne constitue pas une estimation fiable.  

– Faire appel à un expert :
En cas de bien nécessitant de lourds travaux, l’avis d’un professionnel est primordial. Son expertise permettra de déceler les travaux conséquents auxquels vous serez confronté. Pour cela, il existe des solutions en ligne permettant de rentrer en relation avec des artisans ou des professionnels de la rénovation. 

 

Comment éviter les déconvenues au niveau du budget ?

La première règle de base est de prendre en compte une marge de dépassement, 10% est le chiffre de référence. Plus votre marge de dépassement est faible, plus votre achat demeure risqué. Il y a de nombreuses précautions à prendre lors d’une contraction d’un devis avec un artisan :
– Vérifier les données chiffrées avancées par le vendeur : certaines pourraient ne pas être à jour, être surévaluées, ou ne pas correspondre au type de matériel vendu.
– Demander des références au professionnel sur ses travaux réalisés. Pour aller plus loin, vous pouvez même appeler un de ses anciens clients en demandant s’il a rencontré des problèmes ultérieurs avec ses travaux de rénovation.
– Avant la signature du devis, prenez bien soins de lire toutes les clauses du contrat. Notamment en évitant tout paiement immédiat.

 

Comment faire des économies pour ses travaux de rénovation énergétique ?

Prévoir un budget travaux, c’est également prévoir les économies réalisables. Pour les travaux de rénovation énergétique, de nombreuses aides de l’Etat existent.
Attention, les conditions d’obtention de ces aides peuvent varier d’une année à une autre. De plus certains travaux ne sont pas pris en compte par ces aides, comme le fait de choisir un radiateur électrique moins énergivore.
Pour l’année 2020, voici les 3 principales existantes :
– Le CITE, le Crédit d’Impôt pour la transition énergétique : cette aide d’Etat se traduit par une réduction de 15% à 30% sur votre impôt sur le revenu pour des travaux de rénovation énergétique. Depuis Janvier 2020, il est destiné uniquement aux classes moyennes car une aide spécifique est dédiée pour les revenus modestes : la Prime Rénov’.
– L’ANHA (Agence Nationale pour l’Habitat) dispose d’une enveloppe de 110 millions d’euros pour financer des travaux de rénovation énergétique réalisés par un professionnel RGE (Reconnu garant de l’Environnement). Il est ainsi possible de bénéficier de ces aides.
– L’éco-prêt taux zéro, vous permet de financer vos travaux de rénovation énergétique à un taux zéro.  Nous avons parlé plus en détails de ces critères d’obtention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *