Vous avez très certainement entendu parler du projet de revenu universel, mesure phare défendue par Benoît Hamon, grand vainqueur de la Primaire de la Gauche dimanche soir. Mais que revêt exactement cette proposition du candidat à la Présidentielle 2017 ? Enquête…

Le revenu universel, également appelé revenu de base ou encore revenu citoyen, est une somme d’argent fixe, versée mensuellement à tout citoyen d’un pays, sans aucune condition.

Une mise en place en plusieurs étapes

Comme l’explique Benoît Hamon sur son site internet, la mise œuvre d’une telle mesure serait divisée en plusieurs phases. Premièrement, le RSA serait augmenté de 10% à hauteur de 600€ en 2018 et versé de façon automatique à l’ensemble des ayants-droits. Puis, un premier « revenu d’existence » serait versé à tous les jeunes de 18-25 ans, quels que soient leurs revenus.

Enfin, le candidat socialiste souhaiterait organiser une « grande conférence citoyenne » dont l’objectif serait de déterminer le périmètre dudit revenu universel : montant, financement ou encore articulation avec les autres allocations sociales. Le revenu universel serait par la suite versé à l’ensemble de la population et atteindrait la somme de 750 €.

Comment serait financé le revenu universel ?

Egalement soutenu par 3 autres candidats à la Présidentielle, dont Yannick Jadot, le candidat désigné d’Europe Ecologie-Les Verts, ce projet pourrait coûter entre 200 et 400 milliards d’euros chaque année en fonction du montant versé mensuellement (entre 500 € et 1000 € versés chaque mois).

Pour financer ce budget, Benoît Hamon souhaite fusionner plusieurs pôles de dépenses de l’Etat, lutter contre l’évasion fiscale, taxer les plus hauts revenus, en augmentant notamment les impôts, ou encore instaurer une taxe sur les robots.

Des exemples d’application dans le monde

Le 1er janvier 2017, la Finlande est devenue le premier pays européen à instaurer un revenu de base à destination de 2000 demandeurs d’emploi, âgés de 25 à 58 ans et tirés au sort, qui recevront durant 2 années, 560 € chaque mois à la place de leurs allocations classiques. Par ailleurs, la province de l’Ontario au Canada va instaurer un revenu universel de 900 € mensuels dès 2017.

Le revenu universel ne fait pourtant pas l’unanimité : selon un sondage Harris publié le 23 janvier dernier, 61% des Français ne seraient pas favorables à un « revenu universel de base, qui serait versé à tous les Français de la naissance à la mort », et certains candidats à la Présidentielle considèrent ce revenu comme une potentielle invitation à ne plus travailler.

A l’heure où le revenu universel occupe le débat public, seriez-vous en faveur d’une telle mesure ?

[poll id= »3″]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *