Le XXIe siècle est marqué par une révolution numérique et le secteur bancaire n’y a pas échappé. Il connaît un véritable bouleversement du fait de l’essor des nouvelles technologies et du changement du comportement des individus.

En effet, d’une part, cette digitalisation de masse a rendu le consommateur « multi-canal » : la quasi-totalité de la population possède un ordinateur et/ou un smartphone. Étant connecté, il est plus averti et de fait plus exigeant. D’autre part, les moyens technologiques ont favorisé le développement du marché : les structures déjà installées se sont transformées et de nouvelles entités, telles que les fintechs, ont vu le jour.

De nouveaux produits, outils et services sont apparus en nombre pour s’adapter aux besoins des utilisateurs et ce, dans une forte logique concurrentielle. C’est ainsi que nous avons vu naître les nouvelles générations de banques aux modèles différents : les banques en ligne et les néobanques.

Les banques en ligne et néobanques

Aujourd’hui, les banques en ligne et néobanques représentent 6,5 % du marché bancaire (enquête ACPR/Banque de France). Un chiffre qui pourrait atteindre 10% d’ici fin 2020. Connaître la définition exacte de ces nouveaux acteurs et leurs caractéristiques va nous permettre de mieux comprendre cette évolution.

– Une banque en ligne est une banque accessible par Internet. Elle offre des produits comparables à ceux proposés par les banques traditionnelles mais ne possède pas d’agence physique, ses services sont donc dématérialisés. Appartenant aux premières nouvelles générations, ces banques ont été conçues pour faciliter les démarches bancaires via un ordinateur mais se sont adaptées au fil des années au mobile-first par le biais des applications.

– Une néobanque est un établissement de paiement accessible via une application. Elle ne dispose généralement pas d’une licence bancaire, même si elle reste soumise à des contrôles stricts. Une néobanque ne peut donc pas fournir à ses clients un compte bancaire principal et les services proposés restent limités (pas d’épargne ni de crédit, pas de chéquier, pas de découvert autorisé).
Autrement dit, malgré la simplicité des services et la quasi-absence de frais, une néobanque ne peut se substituer à une véritable banque. Ainsi, les banques en lignes sont les seules à pouvoir rivaliser avec les banques traditionnelles. Quels sont alors leurs avantages et inconvénients ?

Avantages et inconvénients des banques en ligne

Au-delà de la simplification des opérations bancaires, et de l’autonomie que cela garantit, ces « pure players » possèdent plusieurs autres avantages, à commencer par leurs tarifs. Les banques en ligne, souvent filiales de groupes bancaires, affichent des tarifs bien plus bas que les banques traditionnelles.

En effet, elles n’ont pas besoin de couvrir leurs frais de gestions et de personnel. Par exemple, les cartes bancaires sont souvent gratuites et les frais de retraits à l’étranger réduits. Ainsi, il est possible d’économiser 40 à environ 200€ par an.

Ensuite, ces entités disposent d’outils de communication développés et d’un service client réactif pour pallier leur absence physique. S’ajoute à cela des disponibilités horaires d’une grande amplitude. Enfin, afin de recruter de nouveaux clients, elles pratiquent des offres de bienvenue très intéressantes.

Pour autant, les banques en ligne ne correspondent pas à tous. S’adressant uniquement aux adeptes des applications mobiles et d’Internet, elles ne proposent pas de suivi personnalisé avec un conseiller dédié. De même, les échanges se limitent aux communications à distance, ce qui peut frustrer certains individus, notamment lorsque cela concerne la gestion de leur finance sur le long terme.

Comparer pour mieux régner

Alors, si les avantages des banques en ligne vous séduisent et les inconvénients n’en sont pas, renseignez-vous sur ce marché en pleine expansion.

 La multitude des acteurs et des nouveaux arrivants peut parfois semer le trouble, mais cela favorise aussi le pouvoir de décision des consommateurs. Il est donc important de comparer les offres et services pour trouver LA banque qui répond le mieux à vos besoins.

Pour cela, un comparateur de banque en ligne vous aidera et vous guidera concernant vos différents critères. Aussi, un examen des conditions d’éligibilité vous sera utile pour choisir la banque la mieux adaptée à votre profil.

Vous êtes déjà client d’une banque en ligne ? La loi Macron, entrée en vigueur en 2017, facilite la mobilité bancaire et vous exempte de certaines démarches. Votre nouvelle banque peut ainsi procéder à votre place à toutes les formalités liées au changement de domiciliation bancaire de vos opérations régulières, et parfois aussi à la clôture de votre ancien compte.
N’oubliez donc pas : de l’expérience client développée à la qualité de service en passant par des économies certaines, les clients sont rois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *