1/ Affaire Madoff : 50 Mds$

A tout seigneur tout honneur ! L’affaire Madoff, qui a éclaté en 2008, a révélé le système à l’origine de la plus vaste fraude financière de l’histoire. On doit à Bernard Madoff la popularisation de la chaîne de Ponzi, un système pyramidal qui l’a conduit à planter au final, entre 50 et 65 milliards de dollars de dettes (selon les sources) auprès de petits et gros épargnants, d’entreprises, d’universités et d’organisations caritatives. Résultat : 150 années de prison pour le financier, qui n’a pas fait appel.

2/ Affaire Stanford : 7 Mds$

Postérieur à l’affaire Madoff, le scandale dans lequel est compromis le milliardaire Allen Stanford, alors 405e fortune mondiale, a affecté 30 000 investisseurs américains entre 1999 et 2009. Accusé de blanchiment d’argent et d’obstruction à la justice, l’homme d’affaire, qui a plaidé non-coupable, a écopé de cinq ans de prison.

3/ Affaire Société Générale : 4,9 Mds€

Grâce à Jérôme Kerviel, la France se place en bonne position des scandales financiers de ces dernières années. Laissé la bride sur le cou, le trader de la Société Générale a joué avec 50 Mds€ dont 10% ont disparu dans les méandres des marchés. Kerviel a été condamné à 5 ans de prison dont deux avec sursis, et au remboursement des pertes enregistrées. Soit 4,91 Mds€…

4/ Affaire Allfirst : 691 M$

Le scandale financier qui éclate en 2003 est dû à John Rusnak, trader chez Allfirst, qui cache quelque 691 M$ de perte de trading. Les affaires qui ont succédé font passer ce petit déficit pour un détail mais le trader a écopé pour cela, de 7 ans et demi de prison et 1000$/mois à rembourser à sa sortie durant 5 ans (soit 60 000$, ce qui est peu si on y réfléchit).

5/ La faillite phénoménale d’Enron

Avant sa déconfiture précipitée en 2001, la fournisseur d’énergie Enron annonçait un chiffre d’affaires de 111 Mds€ et affichait la 7e capitalisation mondiale. Dans les années 90, la société élargit passablement son offre sur le commerce des matières premières, tout en entreprenant des manipulations douteuses sur ses comptes, notamment à travers la création de plus de 3000 sociétés offshore. Le 2 décembre 2001, Enron se déclare en faillite, 22 000 collaborateurs se retrouvent au chômage et des centaines de milliers d’épargnants qui avaient confié leurs économies aux fonds de pension investis dans Enron, perdent l’intégralité de leur épargne retraite.

 
 

2 réflexions sur “ Top 5 des plus grosses escroqueries financières de la dernière décennie ”

  1. dans l’affaire Jerome Kerviel il ne faut pas confondre
    Jerome Kerviel à fait perdre des milliards a la societe generale,
    mais n’a pas commis d’escroquerie..

    on ne va pas pleurer sur cette banque de rapaces…qui sont en fait les vrais escrocs?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *