Comme nous vous l’annoncions dans notre article précédent sur le taux de l’épargne réglementée supérieurs à ceux des marchés, les taux du livret A étaient dans la tourmente. Ils ont finalement baissé, sous le seuil symbolique des 1%. En effet le taux de rémunération du livret A est passé à 0,75% dégradant ainsi la compétitivité du placement préféré des Français.

Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, qui n’a cessé de demander un réajustement du Livret A, a finalement eu gain de cause. Théoriquement la rémunération du livret A aurait dû même baisser à 0,5% si la formule permettant son calcul avait été respectée. Le gouverneur de la Banque de France a choisi de proposer un taux qui prend en compte les perspectives économiques plutôt favorables.

« Compte tenu de la prévision d’une légère augmentation de l’inflation d’ici la fin de l’année et dans la perspective de préserver encore mieux le pouvoir d’achat des épargnants, le gouverneur considère qu’il est justifié de déroger à la stricte application de la formule de calcul ainsi que le règlement en prévoit la possibilité » a indiqué la Banque de France dans un communiqué de presse.

L’historique du Livret A

Le livret A a été créé le 22 mai 1818 en même temps que la caisse d’épargne de Paris. Les motivations à l’époque étaient de solder la crise financière léguée par les guerres napoléoniennes, retour sur l’historique de l’évolution du taux du livret A depuis sa création :

graphiclivreta

Baisse du livret A et augmentation de la construction d’HLM

La baisse de la rémunération du livret A est censée favoriser la construction de logements sociaux. Un taux qui décroît permettra à la caisse des dépôts qui centralise 65% de l’épargne du livret A de prêter à des taux plus compétitifs aux organismes HLM. Cela permet de garantir le pouvoir d’achat des épargnants et de valoriser l’investissement du secteur de la construction de logements sociaux, a mentionné Bercy dans un communiqué.

L’impact de la baisse du taux du livret A

Le fait de passer de 1% à 0,75% aura un impact mesuré sur les intérêts perçus, principalement car le livret A est plafonné à 22 950 euros. Si vous avez un livret A plafonné, vous percevrez 172,1 euros à la place des 229,5 euros d’intérêts pour un taux à 1%. L’écart est donc de 57,4 euros sur une année. Le taux d’intérêt est donc très faible, au regard d’autres placements, comme celui que propose Prêt d’Union qui peut aller jusqu’à 6% de rendement par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *