Quelque chose fonctionne à l’envers. Alors que les Français sont dans la rue pour des raisons diverses, et que les médias rappellent régulièrement que nous sommes en période de crise, le nombre de millionnaires augmente encore et toujours. Younited Credit vous éclaire sur cette incohérence.

Qui sont ces nouveaux millionnaires ?

La richesse des ménages culmine à 147 720 milliards d’euros en 2015, soit une hausse de 5,2% par rapport à 2014.

C’est dans la zone Asie-Pacifique que l’augmentation a été la plus forte, dopée par la croissance fulgurante de certains pays asiatiques. En Europe de l’Ouest, on observe une hausse de 4.3 % alors que les Etats-Unis connaissent la croissance la plus faible (1.8 % de croissance).

Néanmoins, cette croissance légère ne retire rien aux Etats-Unis : c’est dans ce pays qu’on trouve le plus de ménages riches.

1

En outre, non seulement la crise a épargné les millionnaires, mais ceux-ci se portent toujours mieux et sont surtout de plus en plus nombreux : ils sont 6 % de plus en 2015, selon le BCG. Ces millionnaires détiennent aujourd’hui 47 % de la richesse mondiale privée – une part qui devrait dépasser les 50 % en 2020, estime le cabinet.

Pour les millionnaires, c’est le paradis… fiscal !

On constate que ce sont les fortunes des ménages les plus aisés qui ont le plus progressé en 2015 (+ 10 %). Et sans surprise, c’est au Liechtenstein et en Suisse qu’on retrouve le plus grand nombre de multimillionnaires.

Si on s’intéresse à la richesse offshore (on parle des capitaux placés hors du pays de résidence), on s’aperçoit qu’elle se trouve dans des pays offrant des conditions fiscales plus avantageuses (Royaume-Uni, Suisse, Singapour, Panama, etc.). On estime à 10 000 milliards la fortune se trouvant dans ces paradis, soit une hausse de 3 % comparativement à l’année précédente, dopée principalement par les ressortissants des pays émergents.

Chez Younited Credit, nous sommes très loin de ces histoires de gros sous, et nous préférons financer qui ont des projets concrets.

Powered by Typeform

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *