Ce produit a augmenté de 564 % en 10 ans et pourtant la plupart d’entre nous ne s’en sont pas aperçu. Comment une telle augmentation sur un produit que nous utilisons tous occasionnellement a-t-elle pu nous échapper… Younited Credit vous dit tout.

De quoi il s’agit ?

Il y a dix ans, le marché des renseignements téléphoniques s’ouvrait à la concurrence. Le 12 a disparu au profit d’un grand nombre d’acteurs. A grand renfort de campagnes publicitaires, les numéros débutant par 118 sont entrés dans nos foyers.

Seulement, appeler ces numéros coûte très cher : « Aujourd’hui, le moindre appel vers l’un de ces services coûte au minimum 2 euros, auxquels s’ajoutent entre 50 centimes et 2,99 euros par minute passée en ligne », explique l’association de consommateurs UFC Que Choisir.

Pourquoi ça coûte aussi cher ?

Et c’est bien là que réside le problème. Les pratiques du 118 218, leader du marché, mettent en lumière ce système peu scrupuleux : une fois la mise en ligne effectuée, le temps facturé est le même que les premières minutes. Une communication de 10 minutes peut donc aller jusqu’à 30 euros.

1

L’association indique qu’« en dix ans, les tarifs du 118 218 n’ont cessé d’augmenter. De 90 centimes l’appel au début, il en coûte désormais 2,99 euros l’appel puis 2,99 euros la minute, quel que soit le renseignement demandé, soit une augmentation de 564 % du tarif de la première minute ».

Il faut donc comprendre que l’appel coûte 2,99 euros même si vous appelez votre voisin sur son fixe. Beaucoup plus cher qu’avec un opérateur classique donc.

Comment se justifie une telle augmentation ?

Si les consommateurs se font avoir, c’est d’abord parce qu’ils sont mal informés. Certains organismes de renseignements font preuve d’un manque de transparence évident, et s’affranchissent des règles qui leur sont imposées, comme annoncer le prix du service au début de chaque appel…

Powered by Typeform

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *