qdqgh_tb

Lancement de l’association France FinTech

FFf-article

Prêt d’Union et 35 autres sociétés qui sont des « FinTech », viennent de créer l’association « France FinTech » pour rassembler l’ensemble des entreprises innovantes sur le secteur financier.

FinTech : néologisme ; contraction des mots Finance et Technologie. Société innovante dans le domaine financier s’appuyant sur les nouvelles technologies.

De nombreuses FinTechs en France

La France n’a pas à rougir d’avoir sur son territoire de nombreuses sociétés qui proposent à leurs clients de nouvelles manières d’envisager leur relation avec l’argent. Alain Clot, le président de l’association FinTech France, a confié aux Echos que « plus de 40 000 français travaillent dans la Silicon Valley, et que la France est le pays le plus représenté au CES à Las Vegas ». Il n’est donc pas étonnant de voir de nombreuses FinTechs émerger en France.

Les activités des FinTechs françaises couvrent d’ailleurs un large spectre d’activités que ce soit la tenue de compte bancaire, le financement par le crowdfunding, ou la gestion de placement pour l’épargne. La création de l’association France FinTech matérialise une montée en puissance de ces entreprises qui utilisent la technologie afin d’améliorer le service rendu aux clients.

Cette association est aussi un moyen pour se faire entendre auprès des décisionnaires politiques et ainsi pouvoir répondre d’une même voix. L’association France Fintech sera d’ailleurs dirigée par un comité directeur de 7 membres expérimentés : Benoît Bazzocchi, Cyril Chiche, Olivier Goy, Jonathan Herscovici, Céline Lazorthes, Nicolas Marchandise, Cédric Teissier.

Son président, Alain Clot, ainsi que son équipe s’apprêtent à faire de « France Fintech » un formidable outil pour le développement de toutes les FinTechs en France. Qu’elles soient disruptives, ou complètement novatrices, chaque FinTech à sa place au sein de l’association.

 

qzdqz

Les FinTechs membres de « France FinTech »

36 FinTechs au total font désormais partie de l’association France FinTech, mais d’autres en cours de lancement ne tarderont pas à venir grossir les rangs. Il faut dire que le secteur financier est vaste, et l’apport innovant de ces start-ups spécialisées est très apprécié.

  • Les services bancaires : cette catégorie reprend les services de tenue de compte et de gestion courante.
  • L’épargne : les Fintechs spécialisées dans la gestion de l’épargne et de la trésorerie proposent des solutions innovantes à leurs clients professionnels et particuliers pour optimiser leurs placements.
  • Crédit et financement : par le système du Crowdfunding, ces Fintechs proposent de nouvelles manières de recueillir des fonds pour un projet professionnel ou personnel
  • Gestion et marchés : à destination des professionnels des marchés financiers et particuliers avertis, ces Fintechs mettent à disposition des outils innovants en matière de gestion des marchés.
  • Service de paiement : spécialisées dans la transaction entre particuliers ou professionnels à destination d’un fournisseur ou d’un commerçant, ces FinTechs sont à même de proposer de nouvelles manières pour payer un bien ou un service.

1127537_021131137059_web_tete
Source : les Echos

Les FinTechs sont les pionnières d’un nouveau monde

La révolution digitale amorcée ces dernières décennies est en train de changer l’économie, mais cela permet aussi aux FinTechs d’exister, elles qui placent la technologie au centre de leur modèle. Plus collaboratives et plus ouvertes sur le monde, les FinTechs sont à l’écoute des besoins de leurs clients. En rendant accessible de nombreuses données par exemple (Prêt d’Union publie ses statistiques d’encours de crédit), les FinTechs font aussi preuve de transparence, une valeur essentielle de ce « nouveau » type d’entreprise.

Et c’est LA force principale de l’ensemble de ces start-ups, qui ne pratiquent pas la langue de bois. En effet, celles-ci se concentrent uniquement sur le fait d’offrir un service de qualité, et d’être toujours en quête de nouvelles innovations pour satisfaire toujours plus de clients avec efficacité. Et la création de l’association « France FinTech » n’est qu’une nouvelle étape vers le développement de nouveaux services toujours plus innovant. Il n’appartient donc plus qu’à l’ensemble des FinTechs française de continuer sur leur lancée et d’apporter toujours plus d’innovation.

Prêt d’Union salue chaleureusement l’ensemble des autres FinTech ayant pris part à l’aventure de France FinTech !

Advize, Alphametry, Alternativa, Anatec, Bankin, Bolden, Credit.fr, Early Metrics, EosVenture, Evollis, Finance Active, Finexkap, Fluo, France Barter, FundShop, Infotrie Financial Solutions, Invivoo Software, Kantox, Ledger, Leetchi, Lendix, Lendosphère, Lingua Custodia, Linxo, Lydia Solutions, Pandat, Paymium, PayTop, Prexem, ScaledRisk, Slimpay, Smart Angel, Smile & Pay, The Assets, Yomoni.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>