article28

Combien vous coûte la bonne santé financière de votre banque ?

Santé bancaire

Après la crise des subprimes, les principales banques françaises et mondiales ont vécu de difficiles années. Il a fallu “réduire la voilure”, se séparer d’actifs “pourris”, céder des filiales… bref redorer des blasons bien ternis.

Mais ces temps sont aujourd’hui révolus. Les grandes banques ont retrouvé la santé et les bénéfices. Il suffit, pour s’en assurer, de prendre connaissance des comptes publiés ces derniers jours. Entre avril et juin, le groupe Crédit Agricole a vu son bénéfice bondir de 60% à 1,39 milliard d’euros tandis que Société Générale a largement dépassé les prévisions en doublant son résultat à 955 millions d’euros. Pour sa part, la première banque française BNP Paribas a dégagé un bénéfice en baisse à 1,76 milliard d’euros. Une baisse bien plus limitée que celle à laquelle s’attendaient les analystes qui ont donc été rassurés.

A la Bourse, suite à ces annonces, BNP Paribas a gagné 7,54%, Crédit Agricole 6,88% et Société Générale 13,72%. Pendant ce temps, le CAC 40 ne progressait que de 2,79%.

Pour autant, ces bénéfices et ces cours de bourse ne sauraient satisfaire les dirigeants et les actionnaires de ces banques pas plus que le FMI qui souligne dans son dernier rapport le « bas niveau de rentabilité des banques » françaises. C’est pourquoi, les trois banques ont mis en place d’importants programmes d’économies: 900 millions d’euros sur 3 ans pour Société Générale, 650 millions d’euros pour le Crédit Agricole quand à BNP Paribas l’objectif est de 2 milliards d’économies dès 2015.

En parallèle, les banques ont maintenu scrupuleusement sous contrôle leur coût du risque, c’est à dire les provisions passées pour risque d’impayés. Il est vrai que dans un environnement économique difficile, il faut savoir mesurer ses risques.

Les banques vont mieux. On ne s’en plaindra pas. Vous pouvez quand même jeter un oeil à vos derniers relevés bancaires, additionner les agios, intérêts, frais de dossiers et de gestion et autres frais annexes prélevés sur vos comptes. Vous aurez ainsi la satisfaction d’avoir contribué à la bonne santé de votre banque.

En savoir plus : Frais bancaires : l’addition est toujours plus lourde

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>