article3

LE CRÉDIT À LA CONSOMMATION EST-IL TOUCHÉ PAR LA CRISE ?

LE CRÉDIT À LA CONSOMMATION EST-IL TOUCHÉ PAR LA CRISE ?

Qu’est-ce que le crédit ?

Ce n’est que de la confiance car on ne prête qu’à ceux en qui l’on croit. D’ailleurs, qu’est-ce qu’un taux d’intérêt élevé sinon un signe de méfiance ? Mais aujourd’hui qui a confiance en qui ? Les États-Unis ont déjà perdu leur triple A. La France, l’Allemagne, et dans leur sillon l’essentiel de la zone euro, perdront le leur probablement avant l’arrivée du printemps.

Aujourd’hui, chacun s’inquiète de cette situation. Les patrons comme les employés, les directeurs de banque comme les retraités craignent la terrible rigueur qu’imposera inéluctablement la crise. Mais en pratique, la question est avant tout une question de crédit.

Credit crunch or not credit crunch ? That is the question ?

Pourtant l’argent ne manque pas. Les banques centrales en ont déversé des tonnes sur les marchés depuis 2008. Les comptes d’épargne sont pleins, les livrets débordent sans parler de la trésorerie des grandes entreprises ni des réserves chinoises. Il ne s’agit pas tant d’un manque de liquidité que du refus des acteurs de se prêter cet argent entre eux. Par peur. Par « aversion pour le risque » comme disent les économistes. Comme le titrait un grand quotidien économique : « Les banques françaises accèdent toujours avec difficulté à la liquidité. Les établissements financiers français ont multiplié par plus de trois leur recours à la Banque centrale européenne depuis septembre. »

Noël approche, les ménages ont besoin d’argent pour se réjouir en famille et célébrer les fêtes de fin d’année. Combien de familles ont besoin d’une nouvelle voiture, de faire des travaux dans leur appartement pour accueillir un nouvel enfant ou simplement améliorer leur cadre de vie ? Combien doivent changer un lave-linge ?
Mais comment payer quand les budgets sont déjà serrés ? Comment dépenser en une seule fois l’équivalent de plusieurs mois de revenu pour acheter une voiture d’occasion ?

Les spécialistes du crédit à la consommation filiales des plus grandes banques sont face à un problème. Leurs pratiques habituelles de credit revolving imposent des taux d’intérêts aussi élevés que rentables. Mais une banque peut-elle encore prêter dans un tel climat de défiance ? Quel taux d’intérêt saurait rendre compte du risque réel ou supposé si élevé ?
C’est donc le credit crunch. Le crédit s’assèche, les consommateurs qui en ont besoin ne peuvent plus emprunter et donc consommer. Alors que la France est au bord de la récession, la consommation, moteur essentiel de la croissance, est bridée par le manque de crédit avant même l’impact des futurs plans de rigueur.

Alors que faire ?

Pour notre part, nous proposons de prendre exemple sur nos voisins Italiens qui, il y a seulement quelques jours, ont été nombreux à investir leur épargne dans leur pays en lui prêtant cet argent présumé si rare et si cher. Selon Unicredit, la première banque italienne, le succès de cette opération est « un signe de la confiance que de nombreux clients ont dans le pays et son avenir ».

Pourrions-nous nous inspirer de cette idée pour permettre aux ménages d’emprunter à un taux raisonnable les quelques centaines ou milliers d’euros dont ils ont besoin ? Les épargnants prendraient-ils de grands risques à prêter une partie de leurs économies à leurs concitoyens ? A condition d’encadrer les prêts par des règles précises et de borner les risques selon les termes prévus par la loi, il est possible de faire financer les besoins des uns par l’investissement des autres.

Utopie ? Certainement pas. Réalisme. Les temps sont difficiles. Il est plus que temps de faire appel à la coopération et à l’entraide des 99% qui revendiquent d’exister. Les solutions ne manquent pas pour encadrer et organiser de tels crédits. Ne serait-ce pas d’ailleurs le principe de base de la banque : prêter aux consommateurs l’argent des épargnants en échange d’un intérêt … raisonnable.

La meilleure arme contre le credit crunch, la rigueur et la récession reste et restera la confiance, une confiance qui peut être organisée, efficace et rentable.

> Voir plus d’articles

5 commentaires

5 réflexions sur “ LE CRÉDIT À LA CONSOMMATION EST-IL TOUCHÉ PAR LA CRISE ? ”

  1. oui bien sûr je suis totalement d’accord avec ce principe car j’ai été touché par ce sujet à savoir que ma voiture m’a lâché ,mais étant bloqué financièrement ,j’étais assez déprimé,d’autant qu’étant à la campagne une voiture est absolument nécéssaire, donc de plus avant noel pas terrible comme cadeau !!: heureusement que j’ai un fils formidable qui m’a proposé une aide financière ainsi que ma soeur ce qui m’a permis d’acheter une voiture d’occasion sur le bon coin !! mais je suis heureuse car j’ai fais une bonne affaire elle est en très bon état!! enfin bref tout çà pour dire que si je n’avais pas eu la chance de pouvoir compter sur ma famille je serai dans le pétrin!!! il est éffectivement grand tant que l’humanité se réveille et deviennent plus généreux fraternel , bref plus de compassion les uns envers les autres et le monde ira mieux si chacun y met du sien,les petits ruisseaux font les grandes rivières!! cordialement à vous tous mes voeux

  2. bonjour j’aimerais plus d info sur le prêt d’union , je ne connais pas du tout a t il un risque ? A t il un contacte tel ,bureaux oui ces seulement que pas le site ? Qui prête l’argent ? j ai toujours fais avec ma banque ,et je projet pour l’achat d’une moto merci pour les renseignement
    Cordialement

  3. bravo pour cette heureuse initiative venue d’ITALIE, car les banques font des profits excessifs sur les clients et surtout les particuliers qui trinquent avec les agios et frais bancaires,a tout va et la complicité de l’état;devise; le banquier est un homme charitable qui vous ouvre le parapluie quand il fait beau et
    le referme aussitot quand il commence a pleuvoir;en 1987 , une banque a trouvé les frais bancaires, évidemment toutes ont suivi; a lire absolument ; les banksters, d’ALAIN BOUSQUET; ancien avocat des banques et qui a changé de camp et aide les clients des banques; bravo à lui et félicitations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>