ane

La technique de la carotte ET du bâton pratiquée par les établissements bancaires.

Carotte

Trop lente, pas assez flexible, chère, tout le temps en vacances… votre agence bancaire vous agace souvent.

Mais il faut lui reconnaitre une qualité : elle vous apporte un conseil sur-mesure (ok, on peut aussi en douter, mais on va dire que c’est vrai – 7 Français sur 10 se déclarent satisfaits de leur conseiller bancaire / étude BVA 2014).

« Bonjour monsieur, vous voulez combien ? »

En effet, un « conseiller » bancaire, un vrai, est censé vous apporter un point de vue « bancaire » de votre situation.

Ainsi si j’arrive devant mon conseiller et que je lui déclare vouloir acheter une Mercédès Classe A à 30 000€, il va peut-être refroidir mes envies de « luxe » et sagement m’orienter vers une Renault Clio.

Bref : le conseiller bancaire nous aide à préciser la nature du projet en tenant compte de ma situation financière.

Conseiller bancaire

« Comment fait-on rentrer 50 landais dans une voiture ?* »

Cette question, la Banque se l’est elle aussi posée (ou presque). En effet : de plus en plus de consommateurs = de plus en plus de demandes à traiter.

Il aurait donc fallu que le conseiller bancaire dégrade sa qualité de conseil pour faire du volume (mmm… c’est peut-être bien ce qui s’est passé, un peu).

La Banque était donc confrontée à l’insoluble équation : comment faire pour faire « plus » avec « autant » ?

Voiture

« Zorro est arrivé »

L’évolution des technologies et donc des modes de communication (téléphone, minitel, internet…) a permis aux établissements bancaires de traiter le « gros » des demandes avec une relation à distance.

Cetelem et consorts étaient nés !

Qui dit « relation à distance » dit « relation distante » (ok ça peut marcher, mais bon…) et donc dégradation de la relation.

Les nouveaux services financiers fonctionnent selon le même schéma :

1. Dis-moi combien tu veux

2. Je te fais ma (meilleure) proposition pour être le plus attractif possible

3. Dis-moi qui tu es en 50 champs et 10 minutes

4. Je te dis « oui » ou je te dis « non » (la plupart du temps, c’est « non »)

a. C’est non > je reviens au «1 »
b. C’est oui > je continue ma route.

Bref : le « conseil » s’est perdu en route.

Zorro

 

Le futur des services bancaires ?

On le voit, on a gagné en réactivité et flexibilité (je peux faire ma demande un samedi à 23h sur ma tablette, dans mon canapé, confortablement installé dans mon jogging) ce qu’on a perdu en conseil.

C’est pour cela que les acteurs du prêt entre particuliers proposent la plupart du temps un « formulaire de demande personnalisé » :

– vous déclarez votre besoin (exemple: je veux m’acheter une automobile à 10 000€)

– puis vous remplissez un formulaire de demande (avec donc les 50 champs) qui permet à la plateforme de mieux vous « connaître »

– pour à l’issue de ce formulaire avoir une réponse négative ou positive, voire une contre-proposition de montant

Cela semble peu, mais c’est déjà beaucoup. Et surtout, cette « inversion » de l’expérience client permet à toutes ces plateformes de travailler plus avant pour proposer une expérience encore plus fluide au client !

 

Prêt d’Union propose ce type d’expérience de navigation : si vous avez un projet à financer, n’hésitez pas à sonder notre formulaire de demande personnalisé (lien vers https://www.younited-credit.com/) !

Formulaire

 

 

 

*La réponse à cette blague inter régionale : « il faut leur dire que les basques ont réussi. »

2 commentaires

2 réflexions sur “ La technique de la carotte ET du bâton pratiquée par les établissements bancaires. ”

  1. BONJOUR
    je voudrai refaire un prèt .et il faut attendre 5 échéances payées du premier prét .pouvez vous réduire ce délai .à 3 échéances ce serait mieux .
    je suis très contente de ce prèt pres d union .
    et le recommande autour de moi .
    cordialement
    marie

  2. Les établissements bancaires physiques sont en train de vivre un gros tournant suite à l’arrivée des services bancaires online auxquels les gens s’habituent ! plus besoin de se déplacer, d’imprimer, de ranger les papiers, tout se fait en ligne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>