Combien vous coûtent les syndicats ?

syndicat

Ils s’affichent ces derniers temps en gros titres dans les journaux, leaders des opposants à la loi travail. Pourtant, leur propre gestion budgétaire reste pour le moins opaque. Younited Credit vous décortique les financements reçus par les différents syndicats français.

Ce sont d’abord les entreprises qui financent

On estime à 1,6 milliards d’euros le coût annuel de l’activité syndicale pour les entreprises. Il s’agit bien entendu des subventions que les entreprises accordent à leurs syndicats, mais également des avantages des syndiqués : l’entreprise est tenue d’accepter que des heures travaillées soient offertes au salarié pour qu’il puisse effectuer ses missions de syndicaliste. C’est un énorme manque à gagner pour l’entreprise.

2

Les cotisations des adhérents

Les détracteurs des syndicats clament régulièrement que la part des cotisations s’élèvent à 4% dans le budget total des syndicats, ce qui est totalement faux.

La CFDT revendique 800 000 adhérents, la CGT un peu moins de 700 000 et FO 500 000. Sachant que chaque syndiqué donne environ 1% de son salaire à l’organisation syndicale auquel il appartient, la part des cotisations avoisine plus probablement les 30 %.

3

Néanmoins, 66 % du montant donné par chaque syndiqué est déductible de ses impôts. On pourrait donc y voir une subvention étatique indirecte.

Les subventions publiques

Nous arrivons ici dans un univers très opaque. En effet, il est très difficile d’évaluer ces subventions puisque chaque commune, chaque département, chaque région est libre d’agir comme il le souhaite.

Par exemple, les mairies ou les conseils généraux peuvent mettre à disposition des syndicats des locaux, ou peuvent prendre en charge leurs frais de fonctionnement. Le ministère du travail donne également des subventions pour développer le dialogue social ou la formation syndicale. C’est également le cas de la sécurité sociale, sans que l’on puisse identifier le montant. Difficile de s’y retrouver donc.

A tout cela s’ajoute également les goodies (les pin’s ou les stylos vendus par les entreprises). Les syndicats ne semblent donc manquer ni d’argent, ni d’imagination pour en trouver.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>