TOP 5 des présidents oubliés

festival-de-cannes

Il y a des noms qui auront marqué le festival de Cannes. Et puis il y a ceux qu’on a oubliés. Petit rappel de ceux qui n’ont pas laissé un souvenir impérissable en tant que président…

5. Chauffeur, si t’es Campion…

On ouvre le bal avec Jane Campion, une réalisatrice dont le nom, on va vous l’avouer, ne nous rappelait rien du tout. Pourtant, en plus d’avoir présidé le festival en 2014 (on devrait s’en rappeler quand même), elle a réalisé La leçon de piano, film qui a reçu la palme en 1993. En même temps, elle est Néo-Zélandaise, et est davantage médiatisée du côté de l’Australie.

4. Trucs et Astu…rias

Probablement celui qui a le moins de lien direct avec le cinéma. Un prix Nobel de littérature a présidé le festival de Cannes et on l’aurait presque oublié. A notre décharge, ça date de 1970, 4 ans avant sa mort. Miguel Ángel Asturias est à notre connaissance le seul président de Cannes issu de l’Amérique Latine…

 

3. Le bon Saint-Bernardo

Bernardo Bertolucci a présidé le 43e Festival de Cannes où le jury décerna la Palme d’or à Sailor et Lula de David Lynch. Il faut avouer que ce président n’a pas laissé beaucoup de souvenir. Il s’agit pourtant d’un réalisateur qui a reçu plusieurs oscars et un césar. Preuve que la renommée en tant que professionnel de Cannes n’est pas forcément corrélée à celle de président de Cannes.

 

2. La Moreau du Cinéma

Actrice à la filmographie épatante, Jeanne Moreau et sa voix grave n’ont pas laissé un souvenir impérissable à la tête du festival de Cannes. C’était en 1995, et c’est le film Underground, d’Emir Kusturica qui a reçu la palme.

1. Depardieu vous le rendra

Enfin, Gérard Depardieu. Rien d’anormal à ce que le monstre sacré du cinéma français ait présidé le festival du 7ème art. Oui, mais entre ses nombreux films, ses séries, et ses frasques en Russie, sa présidence de Cannes finit par passer un peu inaperçue. Sous son règne en 1992, c’est un film suédois qui a obtenu la palme : « Les Meilleures Intentions » de Jan Bille August. Film qu’on a également oublié….

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>