une_banquier

Les profits des banques chuteront de 60% d’ici 2025

Langue de bois de lobby bancaire

« Fintech » qu’est-ce que ce mot barbare? C’est la contraction des termes « finance » et « technologie » et le nom donné aux startups spécialisées dans des produits proposés jusque-là exclusivement aux banques.

Selon une étude publiée par le cabinet de conseil McKinsey, 12 000 startups sont actives dans les Fintech dans le monde entier. Ces Fintech ou nouveaux acteurs concurrencent directement ou indirectement les activités traditionnelles des banques. En proposant des tarifs plus bas, des technologies innovantes ou des nouveaux produits ces Fintech bousculent l’ordre établi et gagnent des parts de marchés rapidement.

Les projections du cabinet McKinsey sont alarmantes pour le secteur bancaire. D’ici à 2025 les revenus des banques chuteront de 40% à 60% dans le secteur du crédit à la consommation, de 30% dans les instruments de paiements et de 25% à 30% dans les crédits octroyés aux PME comme le démontre le graphique ci-dessous :

 

acsel

 

Crédit à la consommation : des profits en baisse de 60% à horizon 2025

Le crédit à la consommation est depuis des décennies un produit financier « vache à lait » des établissements bancaires. C’est-à-dire un produit qui contribue fortement aux bénéfices car les investissements de production sont déjà amortis.

Et en effet cela rapporte beaucoup puisque d’un côté quand vous vous présentez en tant qu’emprunteur auprès de votre banquier, celui-ci peut vous proposer un taux d’intérêt jusqu’à 15% (crédit renouvelable) alors que de l’autre quand vous voulez placer votre épargne les rendements proposés sont beaucoup moins élevés (0,75% pour le Livret A). En ce sens le système de prêt personnel entre particuliers proposé par Prêt d’Union fait figure d’innovation majeure pour le crédit à la consommation en France.

Moyens de paiements : la fin de l’hégémonie bancaire à court terme

Ne vous êtes-vous jamais étranglé devant un distributeur automatique, votre carte de crédit avalée sans raison et vous sans moyen de paiement pour la soirée que vous aviez prévue ? Comment ne pas penser à la fin proche de ce bout de plastique à puce à court terme, à l’heure de la digitalisation et de la mobilité ? Les Fintech permettront dans les prochaines années se passer des banques pour les transferts d’argent via smartphone et tablette.

Et les géants de l’internet comme Facebook ou Google et Apple l’ont bien compris. Tous trois ont annoncé vouloir se positionner sur le marché des moyens de paiements. Nul doute qu’ils ont les moyens via leur expertise en ingénierie de développer des produits innovants dont la prise en main sera facile : clap de fin pour les banques sur les moyens de paiement ? L’émergence de ces nouveaux moyens de paiement rognera les commissions sur les transferts d’argents des banques, puisque les revenus des banques devraient chuter de 30% à 10 ans.

 

acsel

 

Le financement des entreprises dans la tourmente

Là aussi les Fintech grappillent de jours en jours des parts de marché : depuis la crise financière de 2007, les remous se font encore sentir et les banques sont frileuses à accorder leur confiance à des entrepreneurs. Les circuits de financement peuvent prendre beaucoup de temps, là ou un service optimal serait de conjuguer rapidité et efficacité.

Les plateformes de crowdfunding pour les entreprises résolvent en partie ces problèmes car les investisseurs particuliers peuvent directement investir dans les projets, sans l’intermédiaire de la banque, fluidifiant le parcours de financement pour les entrepreneurs. Les projections à horizon 10 sont là aussi alarmantes, puisque les revenus devraient baisser de 25%, et les profits de 35%.

3 commentaires

3 réflexions sur “ Les profits des banques chuteront de 60% d’ici 2025 ”

  1. Un grand merci à toute l’équipe , pour vôtre sérieux et vôtre écoute .
    Réponse rapide / suivi dossier sur internet/ rien a dire juste satisfaite parfait, je recommande prêt d’union .

    BIEN CORDIALEMENT à Prêt D’union.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>