immo_tb

Le crowdfunding immobilier, qu’est-ce que c’est ?

immo

Financer un artiste, venir en aide aux populations en détresse, accorder un prêt à une PME, financer le développement d’une nouvelle technologie… autant de projets qui ont pu voir le jour grâce au crowdfunding. Depuis le lancement de MyMajorCompany en 2007, le crowdfunding a investi et continue d’investir de nombreux secteurs de l’économie. Un des derniers en date est l’immobilier !

Depuis plus d’un an maintenant, plusieurs plateformes ont vu le jour et offre la possibilité d’investir dans l’immobilier à partir de 1 000€. Plusieurs types d’investissements sont proposés et les possibilités offertes par chacune des plateformes peuvent différer tant par la rentabilité que par les objectifs recherchés.

Le financement des fonds propres des promoteurs immobiliers

Pour financer un programme immobilier, un promoteur doit mobiliser des fonds propres afin de faire face aux coûts engendrés par les dépenses de communication, le lancement des travaux… Pour cela, le promoteur engage une partie de ses fonds propres et finance le reste avec un crédit contracté auprès d’une banque à des taux souvent assez élevés.

LYMO, startup toulousaine a dupliqué le concept du crowdfunding pour répondre aux besoins des promoteurs, à savoir financer les fonds propres en proposant aux particuliers d’investir dans des programmes immobiliers.

Pour faire simple, en investissant dans ce type de projet, vous prêtez de l’argent à un promoteur immobilier.

La rentabilité est intéressante (aux alentours des 10%) mais le risque va évidemment de pair : si le promoteur fait faillite, vous risquez alors l’intégralité des sommes engagées. Les projets durent en général  24 mois, soit la durée d’un programme immobilier.

Investir dans des biens immobiliers

Investir dans l’immobilier était inaccessible pour la plupart des français, et c’est pourtant leur placement préféré ! Homunity est parti de ce constat pour lancer la première plateforme de crowdfunding dédiée à l’investissement immobilier à l’automne 2014.

Le concept est simple, Homunity propose d’investir dans l’immobilier à partir de 5 000€ en divisant un bien en plusieurs parts. Concrètement, avec cette solution vous êtes propriétaire (d’une part) d’un bien immobilier et vous toucherez des loyers en fonction de votre apport. Il n’y a pas de durée minimale ou maximale d’investissement, c’est à vous de choisir.

Vous vous constituez donc un patrimoine qui vous apporte des revenus réguliers et pourra à terme générer une plus-value lorsque vous revendrez votre part. L’autre avantage du concept est de vous permettre de diversifier votre portefeuille immobilier en investissant dans plusieurs biens plutôt que dans un seul. Vous pouvez vous créer votre SCPI sur mesure en quelque sorte et réduire le risque.

La rentabilité affichée est moindre (aux alentours des 5%) mais présente l’avantage d’être plus sûr car vous investissez directement dans la pierre. Sachez que ce type de placement et comme tout placement immobilier, il s’envisage sur le moyen/long terme uniquement si vous souhaitez envisager une plus-value (au moins 5 ans).

Investir dans des opérations de marchands de biens

Le modèle est similaire au précédent, c’est-à-dire que l’on vous propose d’investir dans des biens immobiliers directement mais la différence se fait sur l’état du bien qui est, en général, à refaire intégralement. De votre investissement, une part sera donc allouée à l’achat du bien et une autre au financement des travaux de rénovation.  L’objectif étant de revendre le bien directement après les travaux soit environ 6 mois à 1 an après l’acquisition.

La rentabilité annoncée tourne aux alentours des 7%, soit entre les deux solutions précédentes. Cependant il faut garder en tête  que pour réaliser des travaux il vaut mieux s’adresser à un professionnel compétent qui saura respecter à la fois les délais et le budget. Aucune opération de ce type n’a encore été financée à 100%.

Depuis le lancement de ces deux pionniers, de nombreuses plateformes ont vu le jour, preuve du dynamisme du secteur. On dénombre une vingtaine aujourd’hui sur l’ensemble du marché et avec une telle concurrence, peu de plateformes tirent pour le moment leur épingle du jeu. Néanmoins plusieurs d’entre elles y parviennent et témoignent de l’engouement suscité par ces nouveaux types d’investissements.

Ce qui n’était au départ qu’un simple effet de mode au travers duquel les particuliers donnaient de l’argent sans attendre de retour, est devenu une réelle alternative aux schémas de financement traditionnels au travers duquel les particuliers investissent et en contrepartie peuvent recevoir une part de capital ou toucher une rentabilité.

L’immobilier n’est pas en reste avec plus 1,5 millions d’Euros collectés en 2014 et en très forte progression selon le baromètre Finance Participative France réalisé par Compinnov. En 2014, le crowdfunding en France a collecté 152 millions d’Euros et les prévisions pour 2015 sont excellentes puisque selon les experts, le marché devrait encore doublé cette année.

Un commentaire

Une réflexion sur “ Le crowdfunding immobilier, qu’est-ce que c’est ? ”

  1. Merci pour cet article. Effectivement le crowdfunding permet de nouvelles opportunités qui autrefois étaient inaccessibles pour la plupart d’entre nous. Une belle tendance qui évolue de manière positive en France!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>