langue_de_bois2

La langue de bois du lobby bancaire

Langue de bois de lobby bancaire

Les banques ne se privent pas pour dépenser des millions d’euros dans le seul but d’appuyer leurs campagnes de lobbying auprès des autorités européennes. Si les banques dépensent sans compter, elles savent aussi faire preuve d’une rhétorique sans faille pour faire passer leurs idées et étouffer dans l’œuf toute tentative qui leur serait défavorable.

L’après crise financière

La crise financière de 2007 est encore dans toutes les têtes et ses ravages se font encore sentir aujourd’hui partout dans le monde. Mais à l’avenir rien ne nous garantit que les banques vont se tenir à carreau et respecter toutes les règles. Encore faut-il que la nouvelle réglementation soit suffisamment sévère pour réprimer des comportements spéculatifs hasardeux qui mettraient encore une fois le monde de la finance et l’économie en émoi. Mais force est de constater que peu de choses ont changé au niveau réglementaire depuis la crise.

« Mon ennemi, c’est la finance »

C’est par cette petite pique que Français Hollande a qualifié le secteur de la finance, alors qu’il était en pleine campagne pour la présidentielle de 2012. Il ne faut pas pour autant blâmer le Président de la République qui a eu le courage de le dire, mais qui n’a pas eu la force de s’opposer au puissant lobby bancaire pour imposer ses idées. Blâmer plutôt les banques qui manient avec délice la langue de bois !

François Hollande

La rhétorique bancaire au secours des banquiers

Si la réforme de la profession bancaire a bien eu lieu, le lobby bancaire a réussi à en limiter son impact en choisissant les bons mots à l’oreille des politiques. Mais revenons-en à la rhétorique, et plus particulièrement au discours utilisé par les banques. L’excellent ouvrage de Jézabel Couppey-Soubeyran qui porte le titre très parlant « blablabanque », déconstruit totalement cette rhétorique financière pour en identifier tous les tenants et les aboutissants. Ce qui est le plus étonnant c’est le fait que les banques utilisent la même méthode que les contre-révolutionnaires. Ce comportement réactionnaire est typique de la période qui a suivi la Révolution française de 1789, concept mis en évidence par Albert Hirschmann. L’auteure du livre a d’ailleurs clairement mis en évidence le fait que le lobby des banques utilisait 3 effets négatifs déjà utilisés par les réactionnaires du passé : l’effet pervers, d’inanité et de mise en péril. Comment cela se matérialise ? C’est très simple :

L’effet pervers : les banques arguent que s’il y a trop de régulation le risque est de voir émerger encore davantage le « shadow banking ». C’est-à-dire le développement de fonds spéculatifs sur le marché secondaire, qui lui est moins règlementé.

L’effet d’inanité : le lobby bancaire n’hésite pas à critiquer vertement l’inutilité de toute réforme du secteur de la finance ; en bref ne faites rien c’est encore mieux.

L’effet de mise en péril : le secteur bancaire reste un secteur qui recrute, et les banques tiennent l’argument que toutes régulations les obligeraient à ne plus recruter. En cette dure période de chômage continue, l’argument a surement fait mouche aux oreilles du gouvernement français.

Dénonçons tous cette rhétorique

Il est de notre devoir à tous de prendre conscience de la puissance des banques qui leur permet d’imposer leur vision du monde. Cette force de persuasion a surtout fait son effet sur la réglementation qui était supposée apporter plus de régulation à ce secteur. Par peur d’être bridées dans leurs actions, les banques n’ont pas hésité une seule seconde pour brandir l’étendard de bataille. Une fois muées en véritable cyclone destructeur, elles ont mis à plat toutes les mesures qui leur auraient été trop défavorables.

Prêt d’Union, leader français du crédit entre particuliers ne dépense pas d’argent pour faire du lobbying. C’est un système plus ouvert et plus transparent qui prône un système bancaire plus sain et au service des particuliers. Pour plus d’informations vous pouvez consulter le site de Prêt d’Union : www.pret-dunion.fr

L’essayer c’est dire non aux banques et à leur lobby !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>