argent

Êtes-vous responsable de votre argent ?

42% des Français déclarent avoir une « mauvaise opinion des banques ». Ils ont quelques raisons : que font les banques de notre argent ? Pourquoi ne financent-elles pas plus notre économie locale et les PME françaises ? Pourquoi faut-il passer sous leurs fourches caudines pour obtenir le plus petit découvert ? Pourquoi une majorité de Français redoute de recevoir l’appel de leur banquier ? Peut-on encore faire confiance aux inventeurs des subprimes et du crédit revolving ?

Pourtant, moins d’un Français sur dix dit avoir envisagé de retirer tout ou partie de ses économies de sa banque. Sommes-nous vraiment responsable de notre argent alors que nous le confions aveuglément à des banques que nous critiquons ouvertement ? Il est vrai qu’elles ont su se rendre indispensables.

Redevenir responsable de son argent

A quoi vous sert votre banque ? Avant tout à vous procurer les moyens techniques d’utiliser et gérer votre argent (gestion en ligne, chèques, cartes de paiement, virements et prélèvements, distributeur de billets etc.). La liste des services bancaires est longue et nous serions bien en peine aujourd’hui de nous en passer. Ces services utiles et indispensables ont un coût. Ils ont donc un prix. Payons-le … à condition qu’il soit juste. Mettons nos banques en concurrence, soutenons le combat des associations d’usagers, bref soyons des consommateurs responsables.

Cette logique prévaut au-delà des services bancaires de base. Qu’il s’agisse d’épargner ou d’emprunter, nous devons y regarder à deux fois. Dans un ouvrage remarquable, Jeanne Lazarus rappelle que la première « figure » du banquier est celle du commerçant, une figure qui suppose de la part du client un minimum de compétences pour comprendre les produits, et en particulier les investissements ou crédits qui lui sont proposés.

En matière d’emprunt les conditions de crédit peuvent varier sensiblement d’un établissement à l’autre. C’est particulièrement vrai pour les crédits à la consommation. Après des années d’opacité, la loi Lagarde est venue mettre un peu d’ordre dans une des activités bancaires les plus lucratives et les moins avouables. La folie du crédit revolving a en effet permis à des intermédiaires peu scrupuleux d’empocher des taux d’intérêts insensés et a poussé des consommateurs bernés au surendettement. Aujourd’hui encore, et malgré ce nouvel encadrement réglementaire, il est facile de contracter en ligne les pires des crédits à des taux frôlant l’usure.

Si les établissements de crédit ont légalement le monopole des opérations de banque ils ne fonctionnent pas tous de la même manière. Au-delà des banques traditionnelles, de nouvelles formes mutualistes innovantes de crédit se développent à l’instar des plates-formes de crédit entre particuliers. Mais attention, en consommateur responsable, vous vérifierez avant d’utiliser leurs services qu’elles ont bien obtenu l’indispensable agrément des autorités bancaires et financières françaises. Pour les épargnants, ces plates-formes offrent des rémunérations attractives et la transparence sur les projets financés. Les emprunteurs y trouveront des taux compétitifs.

Qui est responsable de votre argent, celui que vous épargnez et celui que vous empruntez ? Vous et seulement vous. C’est donc à vous d’envisager toutes les alternatives pour le protéger, le faire fructifier et l’emprunter dans les meilleures conditions pour vous et pour l’économie.

5 réflexions sur “ Êtes-vous responsable de votre argent ? ”

  1. deux demandes chez vous, deux situations différentes (cdi …) et deux réponses négatives !! Ca ne m’étonne pas !!!! toutes les demandes sont toutes refusées, je ne sais pas quelles sont vos critères de sélection mais à mon avis ils doivent etrre encore plus strictes que pour les banques elles-meme !!!
    du faux espoir aux gens, c’est tout ce que vous proposez ! du vent …… continuez a preter a ceux qu au final peuvent très bien passer par des systèmes bancaires classiques, vous vous ne servez a rien ! il n’y a aucune institution en france aujourd’hui capable de donner une seconde chance aux personnes …. la seconde chance n’existe pas !!! meme au niveau des entreprises, on « coupe » les vivres dès que cette entreprise est en simple redressement judiciaire …. gardez votre argent, et faites vous enterrer avec !!!!

    1. Bonsoir. Prêt d’Union est une plateforme qui permet à des prêteurs particuliers d’investir sur les projets personnels d’autres particuliers résidant en France. L’objectif de Prêt d’Union est de sécuriser la relation financière qu’il noue entre les deux communautés (prêteurs et emprunteurs). Les taux d’intérêt payés par les emprunteurs sont intégralement reversés aux prêteurs, qui supportent le risque d’un défaut de paiement des emprunteurs.
      Aussi vous comprendrez que dans ces conditions, Prêt d’Union est extrêmement sélectif ! A aucun moment Prêt d’Union n’a eu la prétention de proposer un financement aux personnes qui aujourd’hui ne peuvent être financées par les organismes bancaires (par exemple les FICP/FCC). Il existe d’autres organismes qui acceptent ces personnes, mais les taux sont bien évidemment plus élevés (le risque l’étant lui aussi).
      Bien cordialement, l’équipe Prêt d’Union.

      1. Que vous pratiquiez un scoring strict des emprunteurs potentiels, c’est tout à fait normal et sain, le risque de défaut de paiement ne pouvant être couru par les prêteurs, qu’ils soient organismes financiers, banques ou particuliers groupés comme, semble-t’il, dans votre shéma.

        Par contre, là où je ne suis plus d’accord, c’est lorque je constate – à partir de votre logiciel de simulation – que le taux d’intérêt pratiqué est aussi élevé, sinon plus, que celui pratiqué pour un prêt identique par ces organismes bancaires que vous stigmatisez !

        Bien plus, vous prenez des frais de dossier là où beaucoup de vos « concurrents » n’en prélèvent plus, ce qui vous fait arriver à un taux effectif global identique le plus souvent, mais parfois supérieur, sur un montant emprunté inférieur.

        On cherche en vain l’intérêt, pour un emprunteur, de faire appel à vous….

        1. Pour illustrer mes précédentes observations, deux comparaisons faites aujourd’hui même:

          Chez vous, un prêt de 10 000 EUR sur 5 ans se traduira par des mensualités de 194,79 EUR.
          Mais vous ne mettrez à la disposition de l’emprunteur que 9800 EUR, la différence représentant les frais de dossier.

          Chez Groupame, un prêt identique se traduira par des mensualités de 189,31 EUR, sans aucun frais de dossier.
          La somme mise à disposition sera donc de 10 000 EUR.

          Bilan:

          différence sur les mensualités: (194,79 – 189,31) x 60 soit 328,80 EUR
          différence sur la somme prêtée: 200 EUR

          Total: 528,80 EUR de plus que le coût du prêt chez Groupama ! C’est plus que 5% du montant du prêt, autant dire rien !!!

          Cela se passe de commentaires, il est amusant de lire vos critiques acerbes sur les banques…En l’occurence, vous faites pire, et pas pour un montant négligeable!

          1. Bonsoir monsieur,
            suite à votre remarque, voici quelques précisions :

            1- Comme vous le notez vous-même fort justement, nous redistribuons l’intégralité des remboursements des emprunteurs aux prêteurs. Aussi nos critères de sélection sont-ils stricts, ce pour protéger les prêteurs contre d’éventuels défauts des emprunteurs.
            Il faut donc bien avoir en tête que contrairement aux organismes bancaires, Prêt d’Union ne capte pas l’intégralité des intérêts facturés au titre du service bancaire rendu, mais seulement les frais de dossier. Nos « concurrents » ne facturent pas de frais de dossier oui, mais ceux-ci sont tout simplement « avalés » dans le coût total du crédit…
            Là-dessus nous sommes totalement transparent, comme l’est notre service (les organismes bancaires vont parfois proposer à leur client un crédit revolving, et ceux-ci le souscrivent sans se rendre compte de la nocivité du produit).
            Ainsi par exemple sur un taux à 5.85%: 0.85% représentent les frais de dossier / 5% sont les intérêts payés chaque mois et redistribués aux prêteurs.

            2- Prêt d’Union ne dit pas qu’il propose sur tous les couples montant/maturité un produit systématiquement moins cher que tous ceux proposés par tous les concurrents, mais dans la plupart des cas notre taux est extrêmement compétitif (si on le compare aux organismes de crédit exerçant sur le web).
            Nous proposons en effet le taux « juste »: celui qui permet aux prêteurs de gagner plus qu’avec un simple livret A (qui est pour rappel garanti à 100%), à Prêt d’Union de financer les coûts de services, et à l’emprunteur de faire une bonne affaire.

            3- Quant à votre comparaison, il faut être plus précis: sur quelle durée avez-vous fait la simulation chez Groupama ? Pour quel type de prêt ? Si nous faisons une simulation à l’instant, pour 10 000 euros sur 36 mois et un prêt auto d’occasion Groupama facture le crédit 925.64€ (dont 0€ de frais de dossier, mais vu qu’ils gardent les 925.64€…) quand Prêt d’Union propose 891.58€.
            Si on ramène ces coûts à la somme mis à disposition: pour Prêt d’Union (9 800€) ça représente 9.09% du montant total; pour Groupama 9.25% du montant total (10 000€).

            Donc sur cette simulation là (il est évidemment compliqué d’avoir un oeil sur toutes les combinaisons possibles) Prêt d’Union est moins cher.

            Si on résume, pour une grande partie des simulations qu’on peut faire, un emprunteur qui fait appel à Prêt d’Union :
            – bénéficiera d’un coût total du crédit très compétitif si ce n’est le meilleur
            – souscrira à un crédit simple et propre (pas d’option faussement gratuite)
            – fera le jeu d’une économie locale (les intérêts sont redistribués intégralement à des prêteurs particuliers, sans transformation des liquidités entre temps)
            – jouira d’une expérience client simple, rapide et humaine (la souscription est simple, les équipes de financement sont très réactives, toutes basées à issy les moulineaux dans les locaux de prêt d’union, toutes les demandes font l’objet d’un appel personnalisé de nos conseillers).

            Nous restons à votre disposition pour en parler avec vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>