jack_ma_thumb

« Crazy Jack » ouvre la caverne d’Alibaba

Alibaba

Le fondateur d’Alibaba, numéro 1 du commerce en ligne en Chine, est sur le point de rentrer en Bourse à Wall Street. Il y a de quoi faire trembler les géants du Web, confortablement installés dans leurs places de leaders, tant le personnage semble puissant et inarrêtable.

 
Un personnage hors du commun
 

Jack Ma a fondé Alibaba, une plateforme de commerce en ligne qui s’inspire d’EBay et d’Amazon, en 1999. Aujourd’hui leader incontesté en Chine qui sert 500 millions de clients, ce milliardaire chinois défie les idées reçues que nous avons généralement sur les chinois.

Passé de professeur d’anglais à magnat des nouvelles technologies, il a tout de l’entrepreneur schumpeterien : créatif, avant-gardiste, optimiste et prêt à prendre des risques. Mais surtout, il reste simple et détendu, comme lorsqu’il est arrivé au show de présentation du documentaire qui lui a été consacré en dirigeable vêtu comme une rock star des années 80.

 

 

Mais pourquoi Alibaba ? Faut-il y voir une comparaison avec l’homme pauvre qui découvre une caverne remplie d’or et de trésors ? Jack Ma dit avoir choisi ce nom car « tout le monde connait Ali BaBa et les 40 voleurs ». Cet entrepreneur a su saisir l’opportunité qu’offrait la vague internet et l’implanter en Chine, tout comme Ali BaBa a saisi le trésor de la caverne après l’avoir découverte par hasard.

 
Wall Street ouvre-toi !
 

Maintenant que le trésor a grossi, Alibaba est sur le point de faire une entrée en Bourse fulgurante puisqu’il pourrait lever entre 15 et 25 milliards de dollars, soit plus que Facebook (16 milliards). Anticipée comme une des plus grosses opérations jamais réalisées, les géants du Web tels que Google, Apple, Amazon ou encore Microsoft ont de quoi s’inquiéter de l’arrivée prochaine de ce nouvel acteur. Sur le ring international des nouvelles technologies, « Crazy Jack » risque de rebattre les cartes avec sa stratégie d’internationalisation et de diversification, puisque ce mastodonte pèse déjà plus qu’EBay et Amazon réunis.

 

Souvent présenté comme « l’homme qui a changé la vie des chinois », Jack Ma est susceptible de donner du fil à retordre aux géants de la Silicon Valley, en espérant qu’il ne vienne pas alimenter pas une nouvelle bulle financière des nouvelles technologies.

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>